Télévision - Peut-on encore manger des pommes ? La pomme est l'un des fruits les plus gourmands en pesticides.
Retour ACCUEIL      Retour SOMMAIRE             Retour ALIMENTATION - HYGIENISME    Retour TV SANTÉ            Retour TV_SAGESSES_BOUDDHISTES      

TV - POMMES : Peut-on encore manger des pommes ?

PRÉSENTATION

- 5.03.2015 Peut-on encore manger des pommes ? sur France 2 dans "Envoyé spécial"
Peut-on encore manger des pommes ? La pomme est l'un des fruits les plus gourmands en pesticides.

- 8.06.2014 Alimentation : faut-il croire aux produits qui promettent la santé et la forme ? sur M6 -
A lire et à voir au lien http://www.conscience33.fr/tv_sans_gluten_jus_de_fruits_multivitamines_pomme_pink_lady.html
- Les fortunes du "sans gluten" suivi de La pomme Pink Lady, en troisième partie de l'émission, voir au lien #gluten la transcription écrite... : http://www.conscience33.fr/tv_sans_gluten_jus_de_fruits_multivitamines_pomme_pink_lady.html#gluten

 

PRÉSENTATION :

 

Dossier relatif aux émissions de télévision concernant le domaine de la santé et pour réfléchir !

Il s'agit de comprendre comment la télévision nous renvoie les informations relatives à la santé.

Les transcriptions écrites sont faites avec l'aide des sous-titres.
- Site de Télé Scoop pour les scripts des sous-titres : http://telescoop.tv/



 


Peut-on encore manger des pommes ?


France 2 - Jeudi 5 mars 2015 - Emission "Envoyé spécial" - Magazine d'information

VIDÉOS - L'EMISSION - TRANSCRIPTION ÉCRITE

Peut-on encore manger des pommes ? La pomme est l'un des fruits les plus gourmands en pesticides.


Photo de l'album sur Facebook


(Re)voir sur Rutube :
http://rutube.ru/video/c249cc066e8b4b9b35c881237a1da701/ (29'47)

Télécharger avec Captvty :
http://captvty.fr/


Vidéo en replay
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/video-peut-on-encore-manger-des-pommes_841549.html (25'19)

VIDEO. Peut-on encore manger des pommes ?


et pour l'émission complète :
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/envoye-special-du-jeudi-5-mars-2015_835449.html (1h28')
ou
http://pluzz.francetv.fr/videos/envoye_special_,118676074.html (1h28')






L'ÉMISSION :

Présentateurs :  Guilaine Chenu, Françoise Joly

Lu au lien : http://pluzz.francetv.fr/videos/envoye_special_,118676074.html

- Peut-on encore manger des pommes ?
La pomme est l'un des fruits les plus gourmands en pesticides.

La pomme est l'un des fruits les plus gourmands en pesticides : elles subissent trente pulvérisations de produits chimiques par récolte, en moyenne.
Parmi ces substances, un conservateur, appliqué après la récolte, permet de garder les pommes intactes pendant douze mois.

Lu au lien : http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/envoye-special-du-jeudi-5-mars-2015_835449.html

Peut-on encore manger des pommes ?

La pomme est le fruit préféré des Français, qui en croquent 19 kilos par an.
Toujours plus belle, toujours plus ronde, sucrée ou acide selon les goûts…
Derrière cette plastique parfaite, n’y a-t-il pas un secret ? 
Envoyé spécial
 a enquêté sur la star de nos marchés, et découvert que ce fruit est l’un des plus gourmands en pesticides : 30 pulvérisations de produits chimiques par récolte, en moyenne.
Parmi ces substances, un conservateur, appliqué après la récolte, permet de garder les pommes intactes pendant douze mois.
Dans le Limousin, berceau de la golden, des agriculteurs mais aussi des riverains s’inquiètent pour leur santé.

Les équipes d'Envoyé spécial ont enquêté sur ces secrets de préservation, afin de savoir si tous ces traitements présentent un risque pour le consommateur.

 


TRANSCRIPTION DE L'ÉMISSION À PARTIR DES SOUS-TITRES :

Lire la transcription écrite au lien :
http://telescoop.tv/browse/885259/envoye-special.html

EXTRAITS :

- ... La pomme est un fruit très gourmand en pesticide. 30 pulvérisations de produits phytosanitaires jusqu'à sa récolte...

- ... Durant deux mois, nous avons arpenté les vergers français, nous avons découvert que la pomme se fait arroser.
Une trentaine de pulvérisations par récolte.
Elle subit un autre traitement de choc, moins connu : un gaz puissant conservateur pour la maintenir fraîche et ferme toute l'année.
Quels sont les effets de ces produits dont personne n'aime parler ?...

- ... Dans le frigo, la pomme rouge glamour subit un traitement hormonal.
L'éthylène, qu'elle fabrique naturellement, entraîne le vieillissement du fruit.
En se fixant sur les récepteurs de l'éthylène, le Smartfresh bloque ce processus, la pomme ne vieillit plus et Pierre peut la vendre presque toute l'année.
Nous avons filmé l'évolution d'une pomme traitée au Smartfresh à gauche et celle d'une autre pomme non traitée.
Au bout de deux mois, la pomme non traitée se flétrit, tandis, tandis que l'autre ne prend pas une ride. Alors forcément, Pierre n'y voit que des avantages.

- Ça conserve les qualités nutritives ?

- Tout à fait.

- Le panneau suggère que le gaz est dangereux, mais le discours rassure.
Le produit conserve les vitamines contenues dans les fruits pendant un an.
Une information que nous allons tenter de confirmer auprès de la société qui commercialise Smartfresh.
Une filiale de l'américain Dow Chemical...

...

- ... Nous ne découvrons qu'une seule étude indépendante sur le Smartfresh.
Loin d'ici, à Sydney.
Il y a 8 ans, les pomiculteurs déclarent que le Smartfresh n'altère pas le goût de leurs fruits.
Ces conclusions vont au-delà des craintes de l'agriculteur pour tirer...

- Certains des nutriments comme les vitamines A, qui aident à lutter contre le cancer, chutent considérablement.

- Après un mois de stockage, la pomme perd de sa valeur nutritive.
Au bout d'un an, c'est un fruit vide.

- C'est mensonger de la part des producteurs de pommes de faire croire aux consommateurs que le fruit est inchangé.

- La majorité des pommes vendues en France seraient traitées au Smartfresh.
Impossible de repérer ces fruits sur les étals...

...

- ... A Manosque... Sur le tapis du haut, les recalées.
Chaque pomme écartée est vendue 10 fois moins cher que les autres.
Pour rentabiliser, ça confine à l'obsession.
Il faut produire un maximum de fruits parfaits.
Et pour cela, les agriculteurs ont une méthode radicale : l'arrosage automatique aux pesticides.
C'est dans le Limousin que nous poursuivons l'enquête.
Sous cette lumière dorée, le royaume de la Golden, variété préférée des Français.
Ici, la pomme jaune est produite à l'échelle industrielle : 100 000 tonnes par an.
Pour assurer de telles quantités, les agriculteurs recourent massivement aux traitements chimiques, jusqu'à 50 par saison...

...

- ... Christian vit dans cette maison à 50 mètres d'un immense verger.
Au plus fort des pulvérisations, il ne sort même plus dans son jardin...

- ... Christian se demande s'il n'est pas intoxiqué par ces produits.
Pour le savoir, nous lui proposons de prélever une mèche de ses cheveux...

- ... Un autre habitant de la région est intéressé par nos analyses.
Mais il a souhaité garder l'anonymat.
Julien est ouvrier depuis 13 ans dans un verger toujours en activité.
Selon lui, son employeur oblige les salariés à travailler dans des parcelles tout juste traitées aux produis chimiques...

- ... Julien est inquiet pour sa santé.
Nous lui proposons d'expédier une mèche de ses cheveux au laboratoire.
Dix jours plus tard, nous avons le résultat des analyses.
Le Dr Alvarez, président de la société française de toxicologie, va nous les commenter.
Voici ce que révèlent les cheveux de Julien, ouvrier agricole.

- On retrouve la présence de deux herbicides, de deux fongicides et d'un insecticide.
Tous ceux-ci étant des pesticides.
Il y a eu contact avec un certain nombre de substances.
La toxicité peut être de plusieurs ordres.
Ça peut être cancérigène, neurotoxique et des perturbateurs endocriniens.

- Christian est-il lui aussi contaminé ?

- On retrouve des substances dans ses cheveux.
Des fongicides qui sont les mêmes que ceux retrouvés chez l'ouvrier agricole.
A partir du moment où vous vivez avec ces substances, le risque n'est pas nul.

- Un risque sur lequel d'autres médecins ont déjà alertés.
Il y a un an, 280 professionnels de santé du Limousin lancent un appel contre les pesticides.
Parmi eux, le Dr Anne-Marie Soulié, généraliste depuis 40 ans dans la région des pommes.
Elle affirme qu'il y a bien une augmentation anormale de certaines pathologies.

- On a vu une espèce d'épidémie de maladies neurologiques.
Ça a toujours existé, le pépé et la mémé qui perdent un peu la tête.
Là, on a vu des gens plus jeunes.
A la fin des années 90, l'une de mes clientes agricultrice, une femme forte, est devenue un légume en six mois à 60 ans.
On a vu aussi des cancers de la prostate importants.

- Les constats de ce docteur sont appuyés par des études officielles comme ce rapport de l'Inserm de 2013.
Il pointe clairement le lien entre exposition aux pesticides et cancers chez les ouvriers agricoles.

- Ne rien faire, dans ces cas-là, j'appelle ça de la non-assistance à personne en danger.

- Dans la région, il y a donc ceux qui s'inquiètent pour leur santé et il y en a d'autres comme cette femme qui affirme être déjà malade des pesticides.
Cette ouvrière agricole d'origine roumaine a travaillé pendant 7 ans dans les vergers.

- J'ai développé une hypersensibilité aux produits chimiques.

- Ça se traduit comment ?

- Si je suis en contact avec les produits, si je le sens, tout de suite après, j'ai envie de vomir.
J'ai des vertiges et mal à la tête.

- Depuis l'an dernier, elle est en arrêt maladie.
Son médecin diagnostique toujours les mêmes symptômes.

- "Mal à la tête, vertiges, nausées. Gastro-entérite aiguë suite à une relation avec des produits chimiques."

- Elle reproche à son ancien employeur de ne pas avoir respecté les normes de sécurité...

...

- Elle a porté plainte contre son ancien patron.
Une première dans ce milieu.
Cette menace dépasse-t-elle les environs des vergers ?
Qu'en est-il des simples consommateurs de pommes ?
Nous nous rendons en Belgique, dans l'un des plus importants laboratoires d'analyses de fruits en Europe.
Nous avons sélectionné un échantillon de pommes.
Des bios, des Redlove et des Golden du Limousin.
Nous avons recherché des pesticides.
SEULE LA POMME BIO NE CONTIENT AUCUN PESTICIDE.
La Golden est la plus chargée.
Mais les résultats restent en dessous des seuils autorisés en Europe.
Cela n'empêche pas François, militant écologiste, de s'en inquiéter.

- On trouve trois résidus de pesticides différents, substances qu'on connaît bien, des fongicides dont une substance, le Boscalid, soupçonné d'être cancérigène.
Même à faible dose, cela peut influencer sur le système hormonal.

- Il ne suffit pas de laver la pomme pour éliminer les pesticides.

- Si vous les pelez, il faut enlever au moins 5 à 8 mm.
Vous éliminez l'essentiel des résidus de pesticides, mais vous éliminez aussi une grosse partie des vitamines qui sont sous la peau.

- Y-a--t-il un autre horizon pour la pomme ?
Est-il encore possible de manger ce fruit si présent dans notre alimentation sans pesticides ni conservateurs ?
Nous avons trouvé un petit village d'irréductibles dans le Limousin, toujours.
Il défend la pomme originelle.
Ces milliers de variétés qui poussent à l'état naturel et que l'on a oubliées...

...

- ... Malheureusement, dans la grande distribution, on n'en trouve pas.
On trouve 12 variétés du Nord au Sud et du Sud à 'Ouest.
C'est la misère alors qu'on peut avoir sur la commune une bonne centaine de variétés différentes.
Il y a par exemple la Reinette dorée de la Corrèze qui est très acidulée.

- Jacques apprend à se détourner des fruits à la beauté calibrée et à goûter ses pommes cabossées.
Elles portent les marques de fruits non traités...

...

- ... En dix ans, à force de donner des conseils, il a aidé à recoloniser les jardins alentour.
Près d'un milliers de pommiers plantés.
Ils ne connaîtront que ce que la nature leur donne : des pommes à consommer de l'automne au printemps.

- Françoise Joly : Bonsoir, Valérie. On découvre avec cette enquête l'importance des pesticides dans la production des pommes.
La France est un gros utilisateur de pesticides.
Elle s'était engagée à réduire leur utilisation il y a 10 ans.
Où en sommes-nous ?...

...

- ... Au lieu d'avoir diminué, l'utilisation des pesticides a augmenté de 10 % en France entre 2009 et 2013.
C'est un accord qui reposait sur le bon vouloir des agriculteurs.
Ça ne marche pas.
En juin prochain, le gouvernement va proposer un autre plan...

...

 

 

Retour ACCUEIL      Retour SOMMAIRE             Retour ALIMENTATION - HYGIENISME    Retour TV SANTÉ            Retour TV_SAGESSES_BOUDDHISTES