Retour ACCUEIL     Retour ANTHROPOSOPHIE       Retour ESSENTIEL   

LES ''PROJETS NOIRS''

DERRIERE LES TRAINEES CHIMIQUES DANS LE CIEL ET LES SYSTEMES ''HAARP''

ANTHROPOSOPHIE

 Cliquez ici

 

 

 

D'OU VIENT LA MALADIE ? Cliquez ici 

 

 

 

 

 

A VOIR AUSSI UNE VIDÉO : Empoisonnement aux Chemtrails

LIRE AUSSI LE FORUM SEL58 NEWS (en français)

LES ''PROJETS NOIRS''

DERRIERE LES TRAINÉES CHIMIQUES DANS LE CIEL ET LES SYSTEMES ''HAARP''

 

AVERTISSEMENTS IMPORTANTS PAR L’AUTEUR  :

Reproduction autorisée, pour des personnes en mesure d’accepter les idées exposées

 

  

Document :

 

LES ''PROJETS NOIRS''

derriere les trainÉes chimiques dans le ciel et les systemes ''haarp''

   

Groupe d’étude                                          ‘‘La seule chose nécessaire au triomphe du mal

de symptomatologie                                                           est l’inertie des hommes de bien’’

politique et spirituelle                                                                                (Edmund Burke)

 

                                                                    ‘‘Aux hommes de cœur d’oser dire la vérité’’

                                                                                                                   (Francis Delaisi)

 

 

LES ‘‘PROJETS NOIRS’’

 

derrière

 

LES TRAINÉES CHIMIQUES DANS LE CIEL

 

ET LES SYSTEMES ‘‘HAARP’’

 

●guerre météorologique secrète

●réduction de la population mondiale

●contrôle total des télécommunications

●contrôle des émotions et des pensées

●etc.

 

Janvier 2004

LES RÉVEILLEURS

Reproduction autorisée, pour des personnes en mesure d’accepter les idées exposées

___________

Ce dossier est d’abord un compte rendu de lecture assorti de commentaires personnels, du livre du Canadien Nenki :

‘‘Chemtrails. Les tracés de la mort’’

qui cherche à attirer l’attention de la population francophone sur les ‘‘projets noirs’’ qui se trament derrière :

-            les épandages récurrents de produits chimiques et bactériologiques par des avions militaires et civils,

-            les systèmes HAARP et consorts, qui émettent de puissantes ondes électromagnétiques dans l’ionosphère, l’atmosphère et le sol.

Ensuite sont proposés une série d’initiatives pour différents acteurs de la société française, dans le but de contrer ces projets dirigés contre l’humanité.

Enfin le dossier aborde le sujet de la conspiration du Nouvel Ordre Mondial anti-christique responsable de ces ‘‘projets noirs’’, et le place dans le cadre plus général du problème du Mal, selon la vision de la science de l’esprit d’orientation anthroposophique de Rudolf Steiner.

 

AVERTISSEMENT :

Ce document est une reprise à partir du document original de 34 pages.

 

Les chapitres 1 à 5.2.a. sont intégralement conformes au document original.

 

Les chapitres 5.2.b. à 7.2 sont des extraits du document original.

 

Les chapitres 7.3 à 7.4.1. sont intégralement conformes au document original.

 

Les chapitres 7.4.2. à 7.5 sont des extraits du document original.

 

Le chapitre 7.6  est intégralement conforme au document original.

 

La Bibliographie est un extrait du document original.

 


___________

NOTES DE LECTURE ET COMMENTAIRES

A propos du livre

‘‘Chemtrails. Les tracés de la mort’’, par Nenki. Editrice Louise Courteau, Québec.

1er trimestre 2003, 147 p., 17 euros.

Conseil aux âmes sensibles lors d’une première lecture de ce document

Placez-vous dans un environnement rééquilibrant :

Vous êtes pieds nus dans la rosée,

Le soleil brille, les oiseaux chantent,

Le ciel est pur de toute traînée suspecte

Sommaire

 

                                                                            Page

1.       Exercices préliminaires.                                                                                                                            2

2.       Technologies d’épandage.                                                                                                                          2

3.       Composition des produits pulvérisés.                                                                                                      2

4.       Syndromes biologiques.                                                                                                                             3

5.       Les ‘‘projets noirs’’ de l’armée et des services secrets états-uniens.                                              3

            Premier ‘‘projet noir’’ : la manipulation du temps météorologique.                                                      4

            Deuxième ‘‘projet noir’’ : la réduction de la population du globe.                                                        4

5.2.a.      L’exception française, version 2003 (commentaire du rédacteur)                                                   5

5.2.b.      Le problème de la transfusion sanguine (commentaire du rédacteur)                                           6

5.2.c.      Le problème des vaccins (commentaire du rédacteur)                                                                      6

            Troisième ‘‘projet noir’’ : le contrôle total de l’espace des télécommunications                                 6

            Quatrième ‘‘projet noir’’ : le contrôle des émotions et des pensées humaines                                    6

            Commentaire récapitulatif sur les multiples aspects des projets HAARP et connexes                       6

6.       Que faire en France, face à cette attaque dirigée contre l’humanité ?                                                6

            Diffusion de l’information                                                                                                                             6

            Etude des traînées dans le ciel                                                                                                                     6

            Analyse du contenu des traînées chimiques                                                                                             7

            Surveillance des émissions électromagnétiques                                                                                       7

            Sensibilisation de la société civile                                                                                                               7

            Actions des syndicats agricoles                                                                                                                 7

            Actions auprès des pouvoirs publics et des médias                                                                               7

7.       Commentaires sur l’aspect spirituel des ‘‘projets noirs’’. Le problème du Mal                              7

            Que range-t-on sous le vocable ‘‘La conspiration’’ ?                                                                             7

            Quelques exemples de la mainmise du Nouvel Ordre Mondial sur les grands médias                       7

            Les entités spirituelles suprasensibles des forces du Mal                                                                      8

            Place des entités adverses dans les hiérarchies spirituelles                                                                   8

            Le rôle des entités adverses dans l’évolution de l’homme et plus particulièrement à notre époque

            Les quatre familles d’entités adverses                                                                                                       9

            But des entités adverses                                                                                                                              9

            Les troupes du Mal sur le plan physique                                                                                                 11

7.4.1     L’homme individuel                                                                                                                                 11

7.4.2     Le gouvernement mondial occulte                                                                                                        12

7.4.3     Les dirigeants mondiaux visibles, simples exécutants des plans du Nouvel Ordre Mondial

7.4.4                      Le problème de la ‘‘possession’’ des hommes par les entités suprasensibles adverses   12

7.4.5     Le problème des extraterrestres (ou aliénigènes)                                                                                  12

7.4.6                      L’imbrication des objectifs des acteurs des forces du Mal                                                13

            Le passage de l’humanité par un ‘‘état d’impuissance totale’’                                                               13

            Quelques conseils en guise de conclusion                                                                                                 14

Bibliographie complémentaire                                                                                                                               14

 

 

p. 1/14 – Les ‘‘projets noirs’’ - Chemtrails. Les tracés de la mort

1. EXERCICES PRÉLIMINAIRES.

 

Si vous êtes lassés d’observer les agriculteurs conventionnels ou ‘‘raisonnés’’ épandre des produits chimiques mortifères depuis des décennies sur 98,5 % de la surface agricole française, si vous en avez assez de ramasser sur les côtes françaises les boulettes de fioul résultant du dégazage ou de la mort lente des pétroliers poubelles, si vous vous épuisez à lutter contre les incinérateurs diffuseurs de dioxine, alors variez votre déplaisir en contemplant les multiples traînes persistantes que pulvérisent les avions militaires et civils dans notre beau ciel de France (elles ont été particulièrement visibles durant l’été 2003 en Basse-Normandie).

Adonnez-vous à une observation goethéenne des transformations de ces traînées au fil du temps. Vous distinguerez aisément :

 

● Les ‘‘traînées de condensation’’ (‘‘contrails’’ en anglais, raccourci de ‘‘condensation trails’’, qui se produisent à partir de 10 000 m d’altitude et s’estompent le plus souvent en moins de 2 minutes (la vapeur d’eau émise par l’avion gèle puis fond au soleil),

  Les ‘‘traînées chimico-bactériologiques’’ ( ‘‘chemtrails’’ en anglais, raccourci de ‘‘chemical trails’’), qui, elles, peuvent se produire à plus basse altitude, sont rémanentes des heures durant, s’effilochent lentement en prenant des formes parfois assez déplaisantes (certaines font penser au symbole fourchu de la ‘‘bête à deux cornes’’) et finissent par couvrir tout le ciel d’un voile filandreux dont la chute douce vers le sol est favorisée par la pluie.

Certains avions vont même jusqu’à vous aider à bien faire la différence entre les deux types de traînée : ils émettent d’abord pendant un certain temps une traînée de condensation qui disparaît rapidement, puis une traînée chimique rémanente lorsqu’ils vident leurs bonbonnes sur la zone ciblée, puis de nouveau une traînée de condensation évanescente, toute cette séquence se déroulant à la même altitude.

On pourra constater également que certains jours les avions de ligne n’ont que des traînées de condensation, alors que d’autres jours ils sont nombreux à laisser des traînées chimiques, et ceci dans des conditions atmosphériques identiques, comme ce fut le cas pendant la période de beau temps et de sécheresse d’août à octobre 2003. On en déduit qu’il s’agit bien de campagnes d’épandage délibérées, qui sont déclenchées à des dates fixées.

Ces exercices d’observation terminés, armez-vous d’un certain courage si vous n’êtes pas familiarisés avec le thème de la dictature du Nouvel Ordre Mondial, et lancez-vous dans la lecture du livre de Nenku intitulé ‘‘Chemtrails. Les tracés de la mort’’. Vous y apprendrez de quels funestes projets ces traînées sont une composante. Heureusement, si l’on peut dire, elles sont bien visibles par temps clair et photographiables ou filmables, ce qui nous laisse une chance de contrer ces attaques contre l’humanité, à condition, comme le dit l’auteur, que nous émergions de notre apathie.

 

2.  TECHNIQUES D’ÉPANDAGES.    

 

Aux Etats-Unis et au Canada, l’épandage se fait depuis plusieurs années à partir d’avions citernes de l’armée et également, afin de donner à l’opération une plus grande ampleur en surface et en durée, à partir d’avions civils qui, selon deux témoignages complémentaires trouvés sur Internet, auraient été secrètement modifiés pour y inclure, dans la partie de la carlingue réservée aux eaux usées, un système de commande, des tuyaux, des pompes et des bonbonnes pour produits chimico-bactériologiques. Certaines des petites tiges de décharge statique placées sur le bord arrière des ailes auraient été percées à leur extrémité pour faire offices de buses de pulvérisateur. Le système de commande déclencherait l’épandage de façon automatique, à l’insu du pilote, en fonction du plan de vol de l’avion. L’équipe de sous-traitants chargée de la vidange des eaux usées en profiterait pour recharger les bonbonnes et para métrer le système de commande avant chaque vol. Les lignes aériennes seraient rémunérées pour ces épandages par les officines des ‘‘projets noirs’’ du gouvernement (quelques noms de code de ces opérations : ‘‘Feuille de trèfle’’, ‘‘Ciel rouge’’, ‘‘Dans de la pluie’’) ; seuls quelques employés seraient au courant et tenus au secret sous peine d’emprisonnement.

Certains produits peuvent aussi être mélangés au kérosène et sortir alors normalement par les tuyères.

 

3.   COMPOSITION DES PRODUITS DÉRIVÉS.     

 

Aux Etats-Unis, les gens qui se sont insurgés contre ces épandages se sont heurtés à un mur de silence ou de dérision de la part des instances gouvernementales, des grands médias asservis et même de l’Agence de Protection de l’Environnement (EPA). Ils ont dû eux-mêmes recueillir des échantillons, soit solides (dans le cas des glus collées sur les maisons suite à des épandages massifs à très basse altitude), soit extraits des filtres HEPA exposés à l’air pendant plusieurs jours (dans le cas des traînées plus diffuses). Ils ont dû également écarter comme non fiable tout laboratoire d’analyse ayant des contrats avec l’armée (la dictature étend ses tentacules comme une pieuvre).

p. 2/14 - Les ‘‘projets noirs’’ - Chemtrails. Les tracés de la mort

La liste des produits rencontrés au fil des analyses comprend :

● le ‘‘dibrométhane’’ : interdit depuis 1984, additif du carburant des avions, insecticide cancérigène, pouvant  causer des oedèmes pulmonaires ;

● la bactérie ‘‘Pseudomonas aeruginosa’’, qui peut être à l’état naturel dans le sol, mais est fabriquée par une compagnie au doux nom de ‘‘Patho-genesis’’ ; sur les personnes vulnérables, cette bactérie forme un bio-film qui bloque le système immunitaire ;

● la bactérie ‘‘Pseudomonas fluorescens’’, qui se trouve aussi dans le sol ;

● des ‘‘entérobactériacées’’ : Escherichia coli et salmonelles pour les intoxications alimentaires, Klebsiella pour les infections pulmonaires ;

● la bactérie pathogène ‘‘Serratia marcescens’’, responsable de pneumonies, méningites, endocardites ;

● des streptomycines, composants des antibiotiques ;

● des enzymes restrictives, utilisées en laboratoire pour couper et recombiner l’ADN ;

● des cellules de sang humaines : globules rouges, globules blancs pris dans des agrégats ;

● d’autres bacilles, bactéries  et  moisissures pouvant provoquer des maladies cardiaques, des difficultés respiratoires et des maladies gastro-intestinales aiguës ;

du BCTP huileux, antibiotique, décontaminant (sans doute testé après l’épandage d’une bactérie bénigne) ;

● des stéarates et sulfates de , toxiques pour les mammifères ;

● différentes formes d’aluminium, neurotoxiques à l’origine de démences dégénératives (Alzheimer) ;

● des fibres de polymères, dont certains sont analogues aux additifs polymères utilisés en charcuterie pour uniformiser la cuisson au four à micro-ondes.

 

4.  SYNDROMES BIOLOGIQUES.      

 

Un certain nombre d’atteintes à la santé ont pu être  mises en relation avec l’épandage des traînées chimico-bactériologiques. Elles affectent naturellement de façon privilégiée les personnes dont le système immunitaire est le moins résistant, à savoir les jeunes enfants et les personnes âgées. Citons quelques-unes des affections identifiées : saignement de nez et de poumon, asthme et allergies, aspergillose broncho-pulmonaire allergique, grippe, bronchite, bronchiolite des nouveau-nés, pneumonie, syndrome de détresse pulmonaire, mort subite du nourrisson ou d’athlètes, décès dus au fongus noir (moisi noir ou rouge sur les récoltes vivrières), gastro-entérite, fatigue extrême ou chronique, acouphène, vertige, vision embrouillée, mental au ralenti, désordres immunitaires, etc.

 

5. LES ‘‘PROJETS NOIRS’’ DE L’ARMÉE DES SERVICES SECRETS ETATS-UNIENS.  

 

La conspiration du silence officielle qui entoure les épandages aériens ne peut que nourrir le soupçon qu’ils cachent des projets inavouables, dont on trouve sur Internet des descriptions assez angoissantes. Elles ne sont pourtant pas si invraisemblables que cela, si on les juge à l’aune des multiples méthode de chaotisation du monde employées actuellement par ceux qui dirigent secrètement la mise en place du Nouvel Ordre Mondial, et que l’on nomme d’un terme générique : ‘‘Les Illuminati’’. Il est conseillé de relire les livres prémonitoires ‘‘Le meilleur des mondes’’ d’Aldous Huxley et ‘‘1984’’ de George Orwell pour se remémorer leur programme, et de consulter aussi des ouvrages plus récents qui décrivent son actualisation.

 

Il faut savoir que les épandages chimico-bactériologiques peuvent être utilisés de façon autonome, mais qu’ils sont le plus souvent réalisés en conjonction avec l’émission d’ondes électromagnétiques à partir de deux types de sources :

● d’une part les émetteurs américain HAARP en Alaska, en Australie et ailleurs dans le monde, et leurs homologues russe ‘‘Pic-vert’’ au nord de Moscou et en Sibérie, qui envoient vers l’ionosphère diverses ondes de très hautes et/ou très basses fréquences et de très grande puissance (une centrale nucléaire est dédiée à cela en Alaska !),

● d’autre part les tours GWEN (Réseau d’urgence par ondes terrestres, en cas d’explosion nucléaire), de 100 à 170 m de hauteur, espacées de 320 km, qui émettent dans la basse atmosphère et à travers le sol différents type d’onde, dont certaines de haute fréquence qui peuvent être :

-    soit continues et porteuses d’une modulation de basse fréquence (modulation en amplitude, ou en fréquence, ou en phase),

-    soit discontinues sous forme d’impulsions de durée limitée (on parle d’ondes ‘‘pulsées’’), avec une ‘‘fréquence de récurrence’’ (nombre d’impulsions par seconde) : les nocives micro-ondes des radars, des téléphones portable et de leurs antennes relais sont de ce type.

Ce sont donc ces trois composantes : traînées chimico-biologiques, émetteurs HAARP et tours GWEN, qui constituent la boîte à outil polyvalente à la disposition des ‘‘projets noirs’’ vraiment démoniaques. En tant que spectateurs moyens, nous pouvons détecter les traînées dans le ciel, à condition de lever le nez de temps en temps, mais nous ne sommes pas du tout conscients de l’arrosage électromagnétique associé, qui peut être simultané ou différé.

p. 3/14 - Les ‘‘projets noirs’’ - Chemtrails. Les tracés de la mort

5.1. Premier ‘‘projet noir’’ : la manipulation du temps météorologique.

 

La manipulation du temps fait l’objet de documents écrits tout à fait officiels de l’administration états-unienne, et avait été annoncée sans aucune ambiguïté par le va-t-en guerre polono-états-unien Brzezinski (dont le nom même donne déjà des frissons). Le programmateur de l’armée ‘‘Weather as a Force Multiplier : Owning the Weather in 2025’’(Le climat, démultiplicateur de puissance : dominer le climat en 2025) est déjà bien avancé, l’échéance éloignée de 2025 étant sans doute de la désinformation destinée à masquer l’état opérationnel d’au moins une partie du projet. Celui-ci ne vise évidemment pas des buts humanitaires, mais une guerre météorologique de l’ombre permettant de ruiner toute l’économie d’un pays adverse, en provoquant des périodes prolongées de sécheresse ou de pluies diluviennes ou de chutes de neige ou de verglas (pouvant faire tomber toutes les lignes électriques).

L’acronyme poético-musical du programme HAARP (High-frequency Active Auroral Resarch Project) ne se réfère à l’étude des aurores boréales que pour présenter une ‘‘couverture’’ scientifique plutôt sympathique, qui cache en réalité son intégration dans le plan général de la ‘‘Guerre des Etoiles’’, chère à George Bush et à ses tristes acolytes. Ses installations d’antennes émettrices très puissantes ont entre pour fonction, en liaison avec les traînées chimiques, d’envoyer des ondes se réfléchir sur l’ionosphère en la réchauffant ponctuellement, de créer des ondes stationnaires à l’échelle du globe et de modifier ainsi le parcours des grands courants atmosphériques de vapeur d’eau (les ‘‘rivières du ciel’’ telles que le Jet Stream), de façon à créer à volonté des zones de sécheresse et des zones d’inondation.

La guerre météorologique secrète, commencée par les Etats-Unis et l’URSS dès la fin des années 1940, a ‘‘théoriquement’’ été interrompue en mai 1977 (juste après la grande sécheresse de 1976 en France !) par une Convention des Nations Unies sur l’interdiction des modifications environnementales à usage militaire ou hostile (ENMOD). Ce n’est certes pas ce genre de traité qui va dissuader les factions secrètes des armées de continuer leurs expériences (il leur suffit de se retrancher derrière leur sinistre étendard de la ‘‘Sécurité Nationale’’), mais en outre la convention ENMOD ne concerne pas les manifestations climatiques ‘‘civiles’’ ! On peut ainsi rejouer le même scénario hypocrite que celui du nucléaire ‘‘civil’’, qui permet tranquillement de fournir le combustible atomique nécessaire au nucléaire ‘‘militaire’’.

Dans les conflits déclarés et circonscrits tels que ceux du Kosovo et de l’Afghanistan, les Etats-Unis ont ouvertement mis en œuvre leurs techniques de manipulation du climat.

De façon plus générale, les catastrophes climatiques que nous avons subies à travers le monde ces dernières années, jusqu’à la grande sécheresse puis les inondations de 2003 en France, ne reflètent en rien les cycles naturels d’anomalies atmosphériques. Elles sont donc dues à des interventions humaines délibérées et sournoises sur le climat, qui malheureusement jouissent de l’entière complicité de nos gouvernants et d’un manque total de curiosité de la part des médias et des agences officielles de météorologie. Avez-vous entendu, dans les bulletins météo de votre radio ou de votre chaîne de télévision préférée, la moindre allusion à la responsabilité éventuelle de HAARP dans la survenue des catastrophes climatiques récentes ? Vos chroniqueurs-anesthésistes habituels vous ont-ils rapporté les débats du Parlement européen conduits par la députée belge Magda Hoalvoet du Groupe des Verts sur les inquiétudes de l’Europe vis-à-vis de HAARP ? Si la réponse est : non, c’est que la manipulation des esprit va de pair avec la manipulation du temps.

Question manipulation, il se pourrait bien que l’‘‘effet de serre’’ dont on nous rebat les oreilles ne soit pas dû seulement à la pollution chimique de nos industries et de nos voitures, mais à l’effet calorifique de l’intense pollution électromagnétique engendrée par notre civilisation, renforcé depuis quelques années par les produits des traînées chimiques qui sont chauffés par les émissions venant de l’ionosphère aiguillonnée par HAARP.

 

5.2. Deuxième ‘‘projet noir’’ : la réduction de la population du globe.

 

Comme cela transparaissait sans complexe dès les années 1970 dans des documents secrets (mais déclassés depuis) préparés par leur marionnette Henry Kissinger, les ‘‘Illuminati’ ’sont partisans de l’eugénisme, et ils cherchent également à limiter le nombre des opposants lors de la phase finale de l’instauration de leur dictature mondiale. Les méthodes généralisées de contrôle des naissances y compris la stérilisation, les campagnes vaccinales systématiques patronnées à l’échelle planétaire par l’OMS pour épuiser le système humanitaire en formation des nouveau-nés ou celui déjà affaibli des habitants victimes de malnutrition, les guerres et conflits provoqués partout dans le monde, si possible avec usage d’armes chimiques, biologiques ou à l’uranium appauvri et destruction des infrastructures civiles (comme en Yougoslavie et en Irak), la misère et la famine répandues sans vergogne par les ‘‘programme d’ajustement structurels’’ du trio maléfique OMC/FMI/BM, constituent quelques-uns des outils utilisés pour réduire la population humaine.

Afin d’accélérer le processus pour atteindre l’objectif du passage de 6 milliards à 2 milliards d’humains ou même moins, une stratégie perfide aurait été mise en place. Plagiant la politique commerciale du Beaujolais nouveau, elle consiste à pulvériser chaque année une souche différente de virus de la grippe et à habituer les gens à se faire vacciner (c’est gratuit pour les personnes âgées !).

p. 4/14 - Les ‘‘projets noirs’’ - Chemtrails. Les tracés de la mort

Certains auront déjà trouvé étrange que les instances sanitaires publiques soient capables d’identifier plusieurs mois à l’avance quelle épidémie de grippe se prépare et de quel lointain pays elle vient, et qu’elles disposent des vaccins justement adaptés à la souche de virus attendue ! A moins bien sûr qu’elles soient au courant et complices des campagnes d’épandage des aérosols de virus et d’agents chimiques associés, qui aident l’enveloppe virale à fusionner avec les cellules des poumons. Au début les vaccins contiennent des virus morts et sont efficaces, ce qui met en confiance et favorise le réflexe vaccinatoire annuel chez les gens. Ensuite ces vaccins contiendront une proportion de virus vivants, les gens tomberont malades lentement (le temps de propager le virus par contagion), jusqu’à finalement en mourir. Le fait que l’on meure de la grippe créera une panique et poussera les gens à se faire vacciner en masse, ce qui accentuera l’hécatombe chez les personnes dont les poumons auront été préparés par les épandages aériens. Nous sommes peut-être en train de vivre les premières étapes de ce plan diabolique. Et c’est donc d’une oreille un peu plus ‘‘éveillée’’ qu’il nous faudra dorénavant écouter à la radio  les propagandes pour le vaccin anti-grippe de l’année diffusées par nos compatissants Ministères ‘‘de la Santé’’ (sic), surtout si l’épidémie se double de gastro-entérites et de bronchiolites, car c’est le cocktail des déclencheurs de ces trois maladies qui semble être couramment utilisé lors des pulvérisations d’automne ; on peut faire l’hypothèse que la grippe est surtout dirigée contre les personnes âgées, la gastro-entérite contre les adultes et la bronchiolite contre les jeunes enfants, afin qu’il y en ait pour tout le monde !

 

5.2.a. L’exception française, version 2003 (commentaire du rédacteur)

 

En relation avec ce deuxième projet noir, ajoutons dans cette sous-section et les deux suivantes quelques commentaires personnels qui concernent plus particulièrement notre cher pays. Pour le gouvernement mondial occulte, chaque nation se doit de contribuer à la réduction de sa propre population. Notre douce France a apporté sa quote-part durant l’été 2003 : une canicule entretenue par la guerre météorologique de l’ombre, avec des épandages chimiques aériens quasi permanents, plus un retard manifestement appuyé des pouvoirs publics pour secourir les personnes âgées et la malades, enfin le désintérêt désinvolte du hors-la-loi de l’Elysée en dépit d’un avis de recherche lancé au Canada, son lieu de vacances présumé ; résultat : 15 000 morts (on vous fait grâce du nombre d’invalidés qui ont eu le mauvais goût d’en réchapper). Nous avons sans doute fait mieux que les Américains qui, en août 2000, ont pulvérisé des aérosols en telle quantité sur Los Angeles que le ciel a gardé une couleur rouge sang pendant deux jours (opération ‘‘Ciel  rouge’’ ?), que les morgues ont tourné à plein rendement pendant une semaine et que des centaines de milliers de personnes se ressentent encore aujourd’hui de ces épandages.

Pour ceux qui douteraient de l’inspiration diabolique de telles opérations, qu’ils méditent sur la cynique proposition faite par notre Grand Communiquant du Poitou pour tenter de se faire pardonner : instituer ‘‘pour nos vieux’’ (Aux larmes, citoyens !), une journée travaillée précisément le Lundi de Pentecôte. La tentative de désacralisation de cette fête chrétienne, qui symbolise la descente de l’Esprit Saint, de l’Amour Cosmique dans les consciences humaines suite à l’impulsion du Christ du Mystère de Pâques, est une attaque anti-christique frontale contre ‘évolution spirituelle de l’homme (voir à ce sujet l’importance que Rudolf Steiner attribue à cette fête, par exemple dans son livre ‘‘L cinquième évangile’’). Si des syndicats et des partis politiques se sont opposés à la proposition du gouvernement pour des raisons non spirituelles, on peut s’interroger sur le fait que les instances ecclésiastiques n’aient pas manifesté beaucoup d’indignation ; la Fille aînée de l’Eglise n’est plus ce qu’elle était. Pourtant l’atteinte portée à la fête de la Pentecôte n’est que la suite de la tentative anti-christique plus ancienne visant à imposer une date fixe à la fête mobile de Pâques.

Ainsi, ce n’est pas seulement dans le domaine des plantes que l’on peut s’entraîner à appliquer la ‘‘théorie des signatures’’ ; Rudolf Steiner nous a d’ailleurs expressément invités à considérer les événements du monde comme les symptômes de l’action d’entités spirituelles suprasensibles, que ce soit pour le bien ou pour le mal. Vu que les forces du mal avancent souvent masquées sous la couverture d’un ‘‘bien’’ apparent, et que l’inverse peut être également vrai, comme le suggèrent le proverbe ‘‘Qui aime bien châtie bien’’ ou encore le déclenchement de maladies par les bonnes puissances pour nous extraire des griffes des mauvaises puissances, il convient d’avoir une double lecture, positive et négative, des mêmes événements pour affiner notre discernement.

En complément de cette symptômatologie politique et spirituelle, il y a des signes avant-coureurs encourageants de la volonté de certains écrivains et historiens non conventionnels de  tordre le cou à la ‘‘fable convenue’ qu’est en particulier l’histoire des 19ème et 20ème siècles savamment distillée dans nos manuels scolaires par les historiens de cour du Nouvel Ordre Mondial. On a déjà commencé à déboulonner quelques statues de ‘‘grands hommes’’ dont la légende a été fabriquée de toutes pièces et religieusement entretenue (par exemple Louis ¨Pasteur ou Jean Monnet), et qui n’ont été souvent que des pions du gouvernement mondial occulte, sortes d’‘‘idoles’’ chargées de canaliser la vénération des foules tout en la dévoyant ; inversement on a entrepris de faire connaître ou de réhabiliter des personnes plus bénéfiques à l’humanité, qui avaient été maintenues délibérément dans l’ombre ou dans l’oubli.

p. 5/14 - Les ‘‘projets noirs’’ - Chemtrails. Les tracés de la mort

5.2.b.  Le problème de la transfusion sanguine.   (commentaire du rédacteur)

… René Quinton avait eu le mérite de proposer des moyens thérapeutiques peu coûteux à base de ‘‘transfusion d’eau de mer isotonique’’, c’est-à-dire ramenée à la concentration de sel du sang humain par mélange avec de l’eau de source… Ce ‘‘plasma de Quinton’’, qui ne cherche pas à tuer lui-même les ‘‘microbes’’ mais procure à l’organisme les forces nécessaires pour combattre les infections, avait fait merveille contre diverses épidémies et pour les soins aux blessés lors de la grande boucherie de 14-18…

Les historiens devront un jour lever le voile sur les raisons occultes de l’abandon de ce remède simple mais efficace (Platon disait déjà : ‘‘L’eau de mer guérit tous les maux’’) au profit de procédures beaucoup plus complexes, coûteuses et risquées de collecte, de conservation et de transfusion de sang…. Le scandale du sang contaminé...

 

5.2.c. Le problème des vaccins.   (commentaire du rédacteur)

… Il faut être bien conscient de ce paradoxe diabolique qui veut que les vaccins ne soient pas considérés comme des médicaments ! Ainsi ils ne sont pas soumis aux longs tests d’innocuité que doivent subir les médicaments avant d’obtenir une autorisation de mise sur le marché. Les vaccins sont inoffensifs par définition, donc non justifiables de principe de précaution !

Les vaccins contre l’hépatite Bcommencent à avoir une réputation quelque peu douteuse… On peut mettre en avant l’acharnement suspect des instances officielles à vouloir imposer ce vaccin alors qu’aucune menace sérieuse d’épidémie n’existe…

 

5.3 Troisième ‘‘projet noir’’ : le contrôle total de l’espace des télécommunications

… Les radars doivent pouvoir balayer sans entrave le champ de bataille… Des épandages aériens de sels de baryum sont alors effectués au préalable sur la zone du conflit de façon que l’air puisse avoir une conductivité optimum pour le transport des ondes electromagnétiques… Leurs buts peuvent être de détruire l’électronique des appareils de l’adversaire, de tuer les combattants ennemis, de les affaiblir physiquement ou de les conditionner psychiquement

Pour les guerres à distance ou dans l’espace  (voir la ‘‘Guerre des Etoiles’’ déclarée à tout oiseau, ballon, avion, missile, vaisseau spatial, OVNI, satellite…), les radars et les armes électromagnétiques doivent être ‘‘trans-horizon’’. Dans ce cas on s’arrange pour faire circuler les ondes électromagnétiques autour de la terre par réflexions successives sur des miroirs ionosphériques (créés par les réchauffeurs de type HAARP) et des miroirs près du sol (créés par des traînées chimiques aériennes).

 

5.4 Quatrième ‘‘projet noir’’ : le contrôle des émotions et des pensées humaines

… Les services secrets… ont mis au point des armes dites ‘‘non létales’’ permettant de contrôler les états de conscience et les émotions des opposants

Le projet H.A.A.R.P. inclut cette facette de contrôle des émotions, des pensées, des comportements

 

5.5Commentaire récapitulatif sur les multiples aspects des projets HAARP et connexes

… Si la ‘‘fée électricité’’ a bien caché son jeu avant que l’on  s’aperçoive de son côté ‘‘sorcière’’, on ne s’étonnera pas que le projet HAARP qui lui est lié ne soit pas en reste en matière de dissimilation…

D’un point de vus stratégique et économique, le projet HAARP vise à dominer toute la planète à partir du sol des Etats-Unis, en limitant le plus possible le nombre de bases militaires états-uniennes installées dans les autres pays…

 

6. QUE FAIRE EN FRANCE, FACE A CETTE ATTAQUE DIRIGÉE CONTRE L’HUMANITÉ ?

 … Depuis 50 ans au moins, ‘‘l’apathie des masses’’ a été méticuleusement cultivée par le gouvernement mondial occulte grâce à l’emprise de la télévision, la fluoration de l’eau de boisson et des dentifrices, l’aspartame, les additifs alimentaires, les drogues, les vaccins, les médicaments, etc… Une sentence de l’écrivain politique anglais Edmund Burke : ‘‘La seule chose nécessaire au triomphe du mal est l’inertie des hommes de bien’’

Chacun de nous doit se sentir concerné et agir en fonction de sa localisation, de ses qualifications…

 

6.1 Diffusion de l’information

D’abord lire le livre de Nenki ‘‘Chemtrails. Les tracés de la mort’’… Lire aussi ‘‘Les armes de l’ombre. Des tempêtes pas naturelles…’’ de Marc Filterman et ‘‘Les anges ne louent pas de cette HAARP’’ de Nick Begich et Jeanne Manning… Les revues françaises TOP SECRET n°7 de mai-juin 2003, NEXUS n°23 de septembre-octobre 2003 et EFFERVESCENCES n°22 présentent des articles sur le sujet. Faire connaître ces livres et articles, en discuter autour de soi… Pour les internautes, consulter le site de Nenki :’‘www.conspiration.cc’’.

 

6.2    Etude des traînées dans le ciel

S’entraîner… à reconnaître les traînées chimiques et leur transformation au cours du temps…Prendre le ciel en photo ou en vidéo, en notant le lieu et la date…

p. 6/14 - Les ‘‘projets noirs’’ - Chemtrails. Les tracés de la mort

6.3   Analyse du contenu des traînées chimiques

… Le livre de Nenki indique un site Internet qui donne des informations sur la méthode à suivre pour l’utilisation des filtres HEPA servant à recueillir pendant plusieurs jours ce qui tombe du ciel…

 

6.4  Surveillance des émissions électromagnétiques

Ceux qui disposent des compétences et des matériels adéquats peuvent faire des relevés périodiques des types d’ondes associés aux émetteurs HAARP et aux tours GWEN (ou analogues). L’association canadienne PACE (Planetary Association for Clean Energy) se penche depuis des années sur ce problème ; elle a une branche européenne à Mechernich en Allemagne (Planetarische Vereinigung für saubere Energie’’…

 

6.4  Sensibilisation de la société civile

Ce sont les associations de la société civile, plus que des individus isolés, qui sont aptes à relayer l’information et à entreprendre des actions d’une certaine ampleur, quie ce soit dans le domaine de la protection de l’environnement, de la santé, de la lutte contre le contrôle de la pensée, de la lutte pour l’abolition des notions de ‘‘secret d’Etat’’ et de ‘‘Sécurité Nationale’’, etc. Celles qui suivent l’activité du Parlement européen peuvent aussi renseigner sur les débats et actions politiques qui concernent les menaces que font peser les systèmes de type HAARP.

 

6.6    Actions des syndicats agricoles

Durant l’été 2003…, les agriculteurs… ont fait les frais d’une manipulation… Au-delà de la baisse des rendements, de la sécheresse des prairies et du déficit de foin pour l’hiver suivant, il faut comptabiliser la baisse du niveau des nappes phréatiques, la mort d’un bon nombre de résineux et la retombée chimico-bactériologiques sur le sol, qui impacte non seulement les humains, mais les animaux et toutes les cultures qui servent d’alimentation aux hommes et aux bêtes ; cela pourrait peut-être fournir une explication aux éleveurs qui ont remarqué que des maladies (comme la diarrhée) se déclenchaient soudainement dans des troupeaux sains au même moment en plusieurs endroits, et sans raison apparente…                                   Tous les syndicats agricoles devraient tirer les leçons de cette expérience peu commune de l’été 2003, établir le lien avec les traînées chimiques, le projet HAARP et en faire remonter leur ressentiment et leur questionnement à ce sujet auprès des instances officielles nationales, et peut-être européennes si l’étouffoir français se révèle trop puissant.

 

6.7    Actions auprès des pouvoirs publics et des médias

… Il ne faut pas partir battu d’avance si l’on essaie de convaincre les étages ‘‘d’en bas’’ des pouvoirs publics…

Quant à convaincre les grands médias de se pencher sur la question, le doute est un peu plus de mise…

 

7. COMMENTAIRES SUR L’ASPECT SPIRITUEL DES ‘‘PROJETS NOIRS’’. LE PROBLEME DU MAL

7.1  Que range-t-on sous le vocable ‘‘La conspiration’’ ?

… Le terme ‘‘conspiration’’ s’applique cette fois à l’activité d’un gouvernement occulte mondial… Le but de ce gouvernement est de mettre en place la dictature du Nouvel Ordre Mondial, dont le lobby militaro-industriel des Etats-Unis constitue le bras armé Les ‘‘conspirationnistes’’, qui s’opposent à l’instauration de cette dictature mondiale, peuvent soit s’en tenir au niveau humain des choses et n’y voir qu’une soif de pouvoir et d’argent, soit intégrer la dimension spirituelle du complot et parler même de ‘‘conspiration cosmique’’… Ils rejoignent alors les thèses européennes concernant les ‘‘Illuminati’’ de la Confrérie du Serpent..., la  ‘‘Synarchie’’…, le ‘‘Mouvement Synarchique d’Empire’’…, le ‘‘Nouvel Ordre mondial’’… ainsi que les diverses variantes des documents tels que ‘‘Le Nouveau Testament de Satan’’ et autres ‘‘Protocoles des Sages de Sion’’, qui servent de guides de mise en place de la dictature mondiale et dont l’authenticité se prouve surtout par l’étroite similitude entre les directives démoniaques qu’ils contiennent et les politiques réellement mises en œuvre dans le monde (on peut consulter à ce sujet les ‘‘livres jaunes n°5 et n°6’’ cités en  bibliographie)…

 

7.2    Quelques exemples de la mainmise du Nouvel Ordre Mondial sur les grands médias

Bien entendu le gouvernement mondial occulte qui détient le contrôle des grands médias, a des moyens puissants pour étouffer les tentatives de faire éclater la vérité à son sujet. Pour s’informer dans ce domaine, il ne reste presque plus que les livres, les sites Internet et quelques revues ‘‘marginales’’. Nous pouvons prendre comme exemple caractéristique de l’action des chiens de garde du Nouvel Ordre Mondial ce qui s’est passé lorsque, par un concours de circonstances presque miraculeux, une information très dérangeante pour la conspiration a été largement diffusée par Thierry Meyssan à la télévision française… ‘’11 septembre 2001’’…

Et voilà pourquoi, plus de deux ans après l’effroyable imposture, on a toujours droit, de la part des médias asservis, au matraquage pour attardé mental sur la lutte contre l’Axe du Mal ou sur les dangers du terrorisme, et au  martèlement sonore du sigle ‘‘Al-Quaïda’’ à chaque attentat déclenché par le gouvernement occulte, qui dispose partout dans le monde de sections spéciales de tueurs ou kamikazes robotisés par contrôle mental, version modernisée de la sinistre ‘‘secte des Assassins’’…

p. 7/14 - Les ‘‘projets noirs’’ - Chemtrails. Les tracés de la mort


7.3 Les entités spirituelles suprasensibles des forces du mal

 

Si l’on veut répondre à la question ‘Pourquoi les projets noirs sont-ils si inhumains,’’, il faut s’intéresser aux buts que poursuivent les entités suprasensibles chargées à partir du monde spirituel de déployer les forces du mal dans notre monde physique humain, et que l’on appelle ‘‘entités adverses’’ ou ‘‘entités des obstacles’’ car leur action s’oppose à celle des ‘‘entités régulières’’ qui définissent et mettent en œuvre le plan ‘‘normal’’ de l’évolution.

 

7.3.1 Place des entités adverse dans les hiérarchies spirituelles

 

Rappelons que l’ésotérisme chrétien distingue, au-dessus de la classe ‘‘Homme’’, trois ‘‘hiérarchies spirituelles’’ de trois classes d’entités chacune, avec au sommet ( la Trinité dont fait partie le Christ :

 

Trinité (Père, Christ, Saint-Esprit)

1ère hiérarchie :    Séraphins              (Esprit de l’amour universel)

                               Chérubins             (Esprit de l’harmonie)

                               Trônes                   (Esprit de la volonté)

 

2ème hiérarchie :   Dominations        (Esprit de la sagesse)

                               Vertus                    (Esprit du mouvement)

                               Puissances            (Esprit de la forme)

 

3ème hiérarchie :   Archées                 (Esprit du temps, de la personnalité)

                               Archanges            (Esprit des peuples)

                               Anges                    (Anges gardiens des hommes)

Homme

 

Les entités adverses se trouvent à tous les niveaux des hiérarchies spirituelles. Celles qui peuvent agir directement dans l’âme humaine sont dans la 3ème hiérarchie. Les entités adverses sont souvent appelées des ‘‘entités retardataires’’, c’est-à-dire ayant pris du retard dans leur propre développement par rapport aux autres entités de la même ‘‘classe’’ d’origine. Notons cependant qu’elles n’ont pas toujours ce rôle d’entités adverses. A certaines périodes, elles reçoivent en quelque sorte une autre affectation et ont alors une action directement positive. De façon plus générale, le mal est de l’ordre de l’‘‘éphémère’’ et non de l’‘‘éternel’’.

 

7.3.2 Le rôle des entités adverses dans l’évolution de l’homme et plus particulièrement à notre époque

Bien que nous ayons de la peine à l’accepter de notre point de vue strictement humain, ces entités adverses ont un rôle absolument nécessaire dans le plan divin. Elles permettent l’évolution de la ‘‘conscience’’. En effet notre conscience humaine ne peut se développer qu’en se heurtant à des obstacles et ces entités adverses sont justement là pour créer ces obstacles, ce ‘‘Mal’’. C’est d’autre part grâce au choix possible entre ‘‘faire le bien’’ et ‘‘faire le mal’’ que l’homme acquiert peu à peu la liberté, une faculté qui lui est propre car elle n’est pas présente chez les entités des hiérarchies spirituelles, si ce n’est chez certains anges. Ainsi on peut dire que ces entités chargées de faire le mal le font par devoir, par obligation, sans pouvoir se soustraire à cette tâche. Cela doit être absolument pris en compte dans les sentiments que nous développons à leur égard.

 

Selon la science de l’esprit d’orientation anthroposophique, l’homme est globalement tripartite : corps, âme, esprit, l’âme étant la médiatrice entre le corps et l’esprit. On peut affirmer cette tripartitin en considérant soit sept soit neuf composantes suivant le point de vue adopté :

 

                  CORPS                                                      ÂME                                                    ESPRIT

 

                                                                                       Moi

              Corps astral                                   (âme de sensation)                                     Soi esprit

           Corps éthérique                     (âme d’entendement et de sentiment)             Esprit de vie

           Corps physique                              (âme de conscience)                                  Homme esprit

 

 

 L’homme en est à une étape de son développement où il dispose, dans sa vie incarnée des quatre premières composantes sur les sept qu’il possédera plus tard : le corps physique, le corps éthérique, le corps astral et le Moi (qui est l’étincelle divine individuelle, le porteur de l’esprit, de la conscience de soi, et qui façonne les trois facettes de l’âme en travaillant sur les trois corps).

p. 8/14 - Les ‘‘projets noirs’’ - Chemtrails. Les tracés de la mort

 

Parmi les différentes phases de l’évolution humaine, nous sommes entrés dans une époque, qui va de 1413 à 3573 (ère zodiacale des Poissons), où nous devons développer la facette de notre âme que l’on appelle l’‘‘âme de conscience’’. Celle-ci se caractérise par le fait que nous nous individualisons de plus en plus et que nous développons véritablement notre ‘‘libre-arbitre’’ : nous devons nous faire nous-mêmes notre propre opinion sur tout, sans nécessairement refléter celle des différents groupes préexistants dans lesquels notre karma nous a placé à la naissance : race, peuple, religion, milieu social, famille ; ceci est d’autant plus nécessaire que ces groupes ont été soumis depuis des décennies à des lavages de cerveau et bourrages de crâne systématiques grâce aux programmes de conditionnement scolaires et politiques, à la publicité, à la presse, la radio, la télévision, aux disques, que ce soit par des ‘‘messages en clair’’ ou des procédés d’influence, dont certains sont réellement démoniaques. Nous devons aussi trouver en nous-mêmes les motifs de nos actions ; c’est notre pensée propre qui doit orienter notre volonté

Mais pour compenser la tendance quelque peu antisociale de l’individualisation et ne pas risquer de tomber dans l’égoïsme, nous devons développer une vision universaliste du monde et créer de nouveaux groupes humains, unissant des personnes ayant les mêmes affinités spirituelles et éventuellement disséminées aux quatre coins du monde (les techniques de communication actuelles nous facilitent cette tâche).

Contrairement aux époques précédentes où nous avons développé l’‘‘âme de sensation’’ puis l’‘‘âme d’entendement et de sentiment’’ en ayant une conscience ‘‘floue’’ des forces du Mal, nous allons être amenés pendant l’époque de l’‘‘âme de conscience’’, à être très conscients des forces du Mal en action dans l’humanité, à devoir accepter des vérités très dérangeantes et très désagréables à leur sujet, à ‘‘regarder le Mal les yeux dans les yeux’’, à le combattre en le démasquant, de façon à inhiber son action sans recourir à la violence (ce qui est difficile, tant incite à la colère l’hypocrisie qui ruisselle de la plupart de nos dirigeants mondiaux actuels). A une échéance plus lointaine, l’humanité acquérra des facultés supérieures d’amour lui permettant de transformer le Mal en Bien.

 

7.3.3 Les quatre familles d’entités adverses

 

C’est surtout grâce aux enseignements de l’anthroposophie qu’à notre époque nous pouvons nous faire des entités adverses une idée plus précise que celle que pouvaient nous en donner les livres religieuxx traditionnels comme la Bible. Rudolf Steiner a placé le Christ au centre de l’évolution de l’humanité et distingué quatre familles d’entités qui s’opposent au Christ plus qu’à l’humanité, mais dans un ‘‘combat des Dieux’’ dont l’âme humaine est l’enjeu, ce qui nous intéresse donc au premier chef. Ces familles sont :

 

-            les entités lucifériennes, sous la conduite de Lucifer (le Diable de la Bible),

-            les entités arhimaniennes, avec à leur tête Ahriman (le Satan de la Bible, ‘‘prince illégitime de ce monde’’),

-            les entités asuriques, ou Asuras,

-            le démon solaire Sorath (la Bête à deux cornes de l’Apocalypse de Jean).

 

Comme nous l’avons vu, les entités adverses se trouvent dans toutes les classes des hiérachies spirituelles, mais on peut dire que le gros des troupes lucifériennes sont des anges retardataires, le gros des troupes ahrimaniennes des archanges retardataires et le gros des troupes asuriques des archées retardataires. Quand à Sorath, on sait seulement qu’il ne fait pas partie de notre cosmos.

Au cours de ses conférences, Rudolf Steiner a donné beaucoup d’indications sur les deux premières familles d’identités adverses, car l’homme a pour tâche, avec l’aide du Christ, de rester en équilibre entre les influences antagonistes de Lucifer et d’Ahriman. Le livre ‘‘Lucifer et Ahriman’’ cité en bibliographie rassemble plusieurs conférences à ce sujet. Par contre, les indications sur les Asuras et Sorath sont peu nombreuses et dispersées dans l’œuvre de Steiner. Nous renvoyons au petit livre très dense de Serge Prokofieff ‘‘La rencontre avec le Mal et la victoire remportée sur lui grâce à la science de l’esprit. La pierre de fondation du §Bien. Le bolchevisme, principe d’initiation de Mal’’ pour une synthèse des caractéristiques des quatre familles d’entités adverses, ainsi que de leurs modes d’action sur l’homme et des périodes où elles interviennent dans l’évolution de l’humanité.

 

7.3.4 But des entités adverses

 

Intéressons nous ici surtout aux buts de ces entités, dans la mesure où ils nous permettront de comprendre d’où vient ce que nous trouvons d’inhumain dans les politiques et projets mis en œuvre actuellement dans le monde et qui ne sont que la traduction sur le plan physique de l’activité de ces entités adverse poursuivant leurs propres objectifs non humains.

 

p. 9/14 - Les ‘‘projets noirs’’ - Chemtrails. Les tracés de la mort

 

Les entités lucifériennes veulent enlever à l’homme sa matérialité (ses éléments ‘‘eau’’ et ‘‘terre’’), le confiner dans un état plus nébuleux, plus imaginaire. Elles l’incitent à l’orgueil, à l’égoïsme, lui proposent des drogues pour ‘‘planer’’. Elles sont tournées vers le passé et ont tendance à maintenir dans l’humanité des structures et des croyances périmées.

 Elles cherchent à créer un nouveau corps planétaire où vivraient les âmes des hommes ayant abandonné définitivement la planète Terre. Elles feraient de nous des automates moraux, sans aucune liberté.

Les entités lucifériennes sont intervenues pour la première fois dans l’évolution à l’ère lémurienne (ce sont elles les responsables de la chute, du péché originel dont parle la bible). Lucifer lui-même a eu une incarnation humaine au 3ème millénaire avant Jésus-Christ, diffusant une riche culture dont la gnose et la médecine chinoise sont des vestiges.

 

Les entités ahrimaniennes veulent au contraire enfoncer l’homme dans la matérialité. Elles l’incitent au matérialisme, le poussent au mensonge et lui inspirent la peur. Elles sont tournées vers le futur et introduisent prématurément dans le développement de l’humanité des choses qui ne seront justifiées que beaucoup plus tard. Elles poussent les humains à agir précipitamment, sans prendre le temps de réfléchir aux conséquences à long terme de leurs actes.

Elles veulent faire table rase de tout le passé et cherchent à recréer une planète Terre sous la forme d’un monde matérialiste mécanisé, où des corps sans âme évolueraient comme des robots.  Ceci explique la volonté de destruction de la nature, la culture et l’élevage hors-sol, le clonage animal et humain, les OGM, la création d’entités mi-homme mi-machine (les ciborgs), etc. C’est sans doute à l’‘‘homme à l’ancienne’’ non encore robotisé que se réfèrent le titre du livre de Fukuyama ‘‘La fin de l’histoire et le dernier homme’’ ainsi que le titre auquel George Orwell avait initialement pensé pour son livre ‘‘1984’’ : ‘‘Le dernier homme en Europe’’. D’ailleurs les idéologies du bolchevisme et du nazisme annonçaient déjà elles aussi la création de l’‘‘homme nouveau’’.

Les entités ahrimaniennes sont intervenues pour la première fois dans l’évolution humaine au cours de l’ère atlantéenne et ont introduit la magie noire qui a concouru à l’effondrement du continent de l’Atlantide. Ahriman lui-même doit avoir une incarnation humaine au début de ce troisième millénaire après Jésus-Christ, équilibrant ainsi l’incarnation de Lucifer par rapport à celle du Christ.

A chaque fin de millénaire, Lucifer et Ahriman travaillent en synergie pour accélérer la poursuite de leurs objectifs respectifs. En ce début de troisième millénaires ils sont particulièrement efficaces car déjà des millions sinon des milliards d’hommes vivent dans des conditions tellement inhumaines qu’on peut facilement concevoir qu’ils abandonneraient volontiers leur corps terrestre sans avoir aucune envie de se réincarner sur une Terre ahrimanisée, leurs âmes poursuivant leur évolution sur la nouvelle planète luciférienne.

 

Les Asuras sont des adversaires du Moi humain et de l’âme de conscience. Ils instillent en l’homme la haine de l’humain et la cruauté sans bornes. Ils veulent faire en sorte que l’homme non seulement croie qu’il descend de l’animal, mais aussi qu’il vive comme un animal, que son Moi s’unisse à la sensualité de la Terre. De plus, comme ils ont une haine de l’esprit, ils cherchent à couper le Moi humain du monde spirituel et finalement à le remplacer par une entité démoniaque n’ayant aucune morale ni compassion.

Ils ne sont intervenus dans l’évolution que récemment, à notre époque de l’âme de conscience, mais avec une immense force maléfique sous les traits du bolchevisme et du nazisme.

 

Le démon solaire Sorath est le plus grand adversaire du Christ, l’ennemi du principe même du Moi, du ‘‘Je suis’. Il agit sur l’humanité en se servant des autres entités adverses, lucifériennes, ahrimaniennes et asuriques, qui lui sont subordonnées. Rudolf Steiner a donné une clef d’interprétation du nombre 666 qui lui est attaché.

Sorath, qui n’a pas participé au début de l’évolution humaine, est intervenu dans les périodes entourant les dates multiples de 666, soit :

● 666    rayonnement maléfique de l’académie de Gondishapour (peu connue de l’histoire officielle), suivi du concile de 869 où l’Eglise catholique a supprimé dans son dogme la composante ‘‘esprit’’ de l’entité humaine tripartite ‘‘corps-âme-esprit’’,

● 1332   anéantissement de l’ordre des Templiers,

● 1998 notre époque, avec déjà deux phases préliminaires terribles, le bolchevisme et le nazisme, l’idéologie du prier niant complètement la composante ‘‘âme’’ de l’identité humaine.

 

De même que l’homme doit manger son pain quotidien pour entretenir sa vie, les entités adverse, tout en poursuivant leurs objectifs, doivent se sustenter. Si sur le plan physique les hommes se nourrissent des forces des aliments végétaux ou carnés, sur les plans suprasensibles les entités spirituelles se nourrissent des sentiments humains. Comme on peut s’en douter, les entités adverses vivent plutôt des sentiments négatifs d’orgueil, de peur, de haine, etc, et, pour faire bombance, elles n’ont qu’à bien les ‘‘cultiver’’ chez les humains, ce qu’elles ne manquent pas de faire tout particulièrement à notre époque.

p. 10/14 - Les ‘‘projets noirs’’ - Chemtrails. Les tracés de la mort

7.4 Les troupes du Mal sur le plan physique

 

Sur le plan physique, nous percevons d’abord le Mal à grande échelle dans les épidémies ou les catastrophes qui surviennent dans la nature extérieure (inondations, raz-de-marée, ouragans, tremblements de terre, éruptions volcaniques, incendies) et qui affectent nos conditions de vie et peuvent provoquer notre mort. Ce sont en fait les entités adverses de la deuxième hiérarchie spirituelle qui déclenchent ces événements, peut-être en partie pour solder le karma des actions passées négatives de différents peuples ou de l’humanité dans son ensemble.

 

Le Mal est perceptible en second lieu à travers les actions des humains entre eux et vis-à-vis des règnes de la Nature. On doit maintenant y inclure les épidémies artificielles et autres catastrophes ‘‘pseudo-naturelles’’ comme celles déclenchées par les manipulations physiques du climat, qui rappellent les erreurs cataclysmiques des mages noirs de l’époque atlantéenne.

 

7.4.1.  L’homme individuel

Il faut bien admettre que chacun d’entre nous fait partie des troupes du Mal. La science de l’esprit nous permet d’entrevoir l’extraordinaire complexité de ce ‘‘microcosme’’ qu’est l’homme ; elle nous apprend notamment que nous sommes en réalité structurés autour d’un ‘‘foyer de haine’’, localisé dans nos os, et que notre degré d’humanité se mesure à notre capacité de maîtriser ce foyer pour qu’il n’en filtre rien à l’extérieur. Il n’y a qu’à penser à la rage de destruction que l’on peut sentir monter en soi dans certaines circonstances d’injustice.

D’autre part, les entités adverses suprasensibles peuvent nous influencer dans notre ‘‘subconscient’’ à travers nos composants subtils : corps éthérique, corps astral, Moi. Par exemple, au moment où nous dormons, nous sommes soumis à un harcèlement immoral qui tente de nous faire prendre le bien pour le mal et le mal pour le bien ; ces mensonges allant jusqu’à l’‘‘inversion’’ (c’est-à-dire l’utilisation du même terme pour désigner son contraire), sont des pratiques courantes des entités arhimaniennes. De plus, chacun de nous est accompagné durant sa vie terrestre d’un ‘‘double luciférien’’ et d’un ‘‘double ahrimanien’’ suprasensibles, qui font en quelque sorte du ‘‘co-voiturage’’ avec notre Moi humain dans le véhicule que constitue notre corps, et qui agissent dans notre subconscient. Et c’est la tâche de notre Moi de rester en équilibre entre les stimulations contradictoires de ces deux fidèles accompagnateurs.

 

Notons qu’il ne suffit pas que nous évitions de commettre des actes répréhensibles selon la loi ou la morale commune pour être sans reproches. SI, après la période de matérialisme des ‘‘Temps Modernes » qui nous a été nécessaire pour développer un intellect raffiné, NOUS NE RETROUVONS PAS LA CONSCIENCE QU'IL EXISTE UN MONDE SPIRITUEL, LE CHAOS MONDIAL ACTUEL SE POURSUIVRA. Rudolf Steiner nous indique que les entités spirituelles ‘‘régulière’’ n’apprécient pas du tout que l’homme les ait oubliées ; elles ont une sorte d’amour propre qui les pousse pour ainsi dire à se venger, en laissant la voie libre aux entités ‘‘adverses’’. Elles n’interviendront à nouveau que lorsque les hommes auront de leur propre initiative retrouvé le chemin du spirituel ; c’est dans ce domaine que le principe ‘‘Aide-toi, le Ciel t’aidera’’ trouve son application.

D’après Rudolf Steiner, les guerres, qui avaient leurs raisons d’être à des époques plus anciennes, auraient dû disparaître de l’évolution humaine depuis des siècles. Celles du 20ème siècle en particulier sont en fait une effroyable anomalie de l’histoire, due à l’absence de spiritualité de l’humanité occidentale, qui s’est enfoncée trop profondément dans le matérialisme. Les historiens honnêtes avouent qu’ils ne comprennent pas comment les deux dernières guerres mondiales ont pu se déclencher et prendre une telle ampleur. Ils n’auront la solution qu’en se tournant vers le monde spirituel, à partir duquel des entités adverse ont eu la possibilité de  posséder’’ au moins temporairement, les âmes des dirigeants mondiaux et de leur faire prendre des décisions guerrières aussi destructrices.

 

Une autre loi cosmique, paradoxe de notre point de vue humain, veut que SI NOUS NE DÉVELOPPONS AUCUN INTERËT POUR LE MONDE SPIRITUEL PENDANT NOTRE VIE TERRESTRE ? NOTRE ÄME ? APRES LA MORT, devient la proie des entités adverses et SE TRANSFORME EN ''FOYER DE DESTRUCTION'' POUR LA TERRE ET SES HABITANTS INCARNÉS. Et ceci est valable même si, sur terre, nous avons agi selon la morale en cours, mais sans aucune préoccupation d’ordre spirituel.

D’où l’importance de la diffusion dans l’humanité de l’enseignement de la science de l’esprit, sinon nombreux seront les matérialistes athées, même très sympathiques, qui contribueront, une fois décédés, à l’entretien ou au renforcement du chaos actuel.

 

C’est encore la science de l’esprit moderne qui nous apporte des explications spirituelles rationnelles sur les forces du Mal et qui nous indique le devoir que nous avons, en cette époque de l’âme de conscience, de ne pas rester passifs face au Mal, mais de lutter pour le démasquer à travers l’imbroglio de la conjoncture mondiale.

p. 11/14 - Les ‘‘projets noirs’’ - Chemtrails. Les tracés de la mort

7.4.2.  Le gouvernement mondial occulte

A côté de tout un chacun, il y a aussi des individus su plan physique qui sont au service du Mal de façon plus ‘‘spécialisée’’. Certains d’entre eux en sont très conscients, d’autres moins.

Parmi les premiers se trouvent, au plus haut niveau, les membres de certaines ‘‘loges occultes’’ ou ‘‘confréries occultes’’ dites ‘‘de la main gauche’’, et que l’on peut désigner en première approximation par le nom collectif d’’’Illuminati’’… Ces confréries disposent d’un vaste réseau d’influence qui, au fil du temps, s’est infiltré dans les hauts grades des loges franc-maçonnes occidentales, des jésuites et des loges orientales, et dans bien d’autres sociétés plus ou moins secrètes.

D’autres structures relais ont été créées pour faire appliquer les politiques mondiales conformes au Plan ; elles peuvent s’afficher sur la scène politique, mais leurs débats sont secrets et on n’en connaît pas bien plus sur elles que le nom de leurs membres, en général des personnes éminentes des sphères politique et économique… Citons… :

-            la famille Rotschild (RT), au sommet, et sa prêtrise, le ‘‘Conseil des 13,

-            le ‘‘Comité des 300’’ (représentants du système bancaire… et élites…) et son conseil… le ‘‘Conseil des 33’’,

-            la ‘‘Table Ronde’’,… reliée aux familles Rotschild, Schiff, Warburg, Guggenheim, Carnegie…

-            le ‘‘Conseil pour les Relations Etrangères’’ (CFR, Etats-Unis), alias ‘‘Ministère Rockefeller des Affaires Etrangères’’, point de passage obligé pour les futurs présidents, en relation avec l’Ordre ‘‘Skull and Bones » »,

-            l’’’Institut Royal des Affaires Internationales’’ (RII, Grande Bretagne),

-                         le ‘‘Groupe Bilderberger’’ (magnats de la haute finance, Europe, USA, Canada…), alias le ‘‘gouvernement invisible’’,

-            la ‘‘Commission Trilatérale’’ (pool des 3 puissances de l’industrie et de l’économie, USA, Europe, Japon)

-            le Club de Rome, etc.

La même personne est souvent membre de plusieurs de ces institutions, ce qui facilite l’échange d’informations et assure la cohérence de leur fonctionnement d’ensemble.

La stratégie du gouvernement mondial occulte consiste, pour reprendre les termes de l’Apocalypse, à déclencher une ‘‘guerre de tous contre tous’’, en accentuant ou créant les clivages entre les différents types de groupes humains (races, peuples, ethnies, religions, etc), pour pouvoir mieux proposer puis imposer la pensée unique du Nouvel Ordre Mondial anti-christique et finalement réduire l’humanité en esclavage

Le principe de la manipulation de deux groupes que l’on oppose est mis en application dans de nombreuses circonstances, afin de réaliser des objectifs ignorés des deux groupes et propres au tiers manipulateur. Ainsi, les francs-maçons et les jésuites passent pour des confréries qui, au cours de l’histoire, s’opposent ouvertement et parfois avec virulence. Mais dans de tels affrontements seuls les membres des grades inférieurs sont des adversaires de bonne foi, qui croient vraiment à la justesse du conflit. La règle du secret en vigueur dans leur hiérarchie les empêche de voir qu’ils sont en fait manipulés par les membres des grades supérieurs, que souvent ils ne connaissent même pas, et qui, eux, assurent la collusion des deux confréries au sommet en vue d’un objectif commun secret.

 

7.4.3.  Les dirigeants mondiaux visibles, simples exécutants des plans du Nouvel Ordre Mondial

… Mais en définitive tous ces dirigeants apparaissent surtout comme s’étant moulés au cours de leur carrière sur un même modèle banalisé de grand serviteur du Nouvel Ordre Mondial, et ils ne reflètent plus en rien les caractéristiques et les aspirations de leur peuple. Ce ne sont plus en tout cas des ‘‘hommes libres’’…

Il ne faut… pas trop s’en tenir au concept abstrait de démocratie… Il sera alors plus judicieux de parler de ‘‘démocrature’’, ou de ‘‘monarchie républicaine’’, ou de ‘‘mafia politicienne’’ ou même de ‘‘pseudo théocratie’’ comme dans le cas des Etats-Unis où les fondamentalistes religieux sont appelés à la rescousse sur les antennes pour compromettre Dieu dans leurs projets totalitaires…

Face aux deux sphères politique et économique bien investies par les tenants du Nouvel Ordre Mondial, il nous reste quelque espoir avec la sphère culturelle dite société civile. En général les gens qui s’y engagent cherchent à lutter contre les injustices du monde et à faire coïncider le mieux possible leurs idéaux et leur comportement réel…

 

7.4.4. Le problème de la ‘‘possession’’ des hommes par les entités suprasensibles adverses

Le concept de ‘‘possession par des esprits maléfiques’’ n’est pas nouveau. L’histoire européenne du Moyen Âge fait état de tels cas de possession et du rôle d’‘‘exorciste’’ que jouaient (et jouent encore) des ecclésiastiques spécialisés chargés de ‘‘faire sortir les démons du corps’’ grâce à un rituel…

La vraie nature du bolchevismeLe cas du nazismeIl semble plus difficile de comprendre le comportement hallucinant de la population des Hutus lors du génocide des Tutsis au Rwanda en 1994

 

7.4.5. Le problème des extraterrestres (ou aliénigènes)

… En un demi siècle, les ufologues (de UFO= unidentified flying object = OVNI) de tous les pays ont engrangé un certain nombre d’informations relativement fiables sur les OVNI, leurs occupants extraterrestres et les contacts que ceux-ci ont établis avec les humains (on peut trouver des traductions en français et des synthèses dans les livres ‘‘L’invasion secrète’’ et ‘‘Dossiers brûlants inédits’’ cités dans la bibliographie).

Jusqu’à présent les dirigeants mondiaux se sont obstinés à étouffer les phénomènes ‘‘extraterrestres’’

p. 12/14 - Les ‘‘projets noirs’’ - Chemtrails. Les tracés de la mort

 

Si l’on croit aux entités des hiérarchies spirituelles et aux êtres élémentaires de la nature que nous décrit abondamment l’anthroposophie, le concept d’extraterrestre n’est pas en soi quelque chose de plus extraordinaire et pourrait même être plus facilement accepté dans notre monde matérialiste. Il représente des entités qui se situent à un niveau plus ou moins analogue à celui de notre classe ‘‘Homme’’, même si certaines peuvent osciller entre ce qu’elles appellent la 3ème et la 4ème densités (ou dimensions) que l’on peut sans doute traduire respectivement par plan physique et plan éthérique (ou astral ?). La littérature ufologique spécialisée recense et décrit un certain nombre d’espèces d’aliénigènes qui se sont manifestés à l’occasion de leurs contacts avec des humains, principalement aux Etats-Unis. Certains se présentent comme étant originaires des constellations des Pléiades, de la Lyre, du Centaure, du Taureau, de Sirius, d’Orion, etc… Les ufologues ont pu déterminer quelles espèces étaient plutôt bienveillantes ou plutôt malveillantes à l’égard de l’humanité. Ainsi les ‘‘Gris’’ de Rigel, les ‘‘Gris-bleu’’ du Réticule, les ‘‘Retiliens’’ de Bételgeuse, appartenant tous à la constellation d’Orion, seraient classées dans la seconde catégorie, car ils semblent n’avoir pas d’émotions ni de compassion et se focaliser sur les manipulations génétiques pour créer des hybrides avec les humains…

Dans son livre ‘‘Le plus grand secret » » cité dans la bibliographie, l’auteur anglais David Icke s’intéresse plus particulièrement aux extraterrestres ‘‘Reptiliens’’ malveillants

Un autre sujet où les extraterrestres pourraient être impliqués est celui des ‘‘cercles dans les blés’’ ou ‘‘agroglyphes’’. Ils se produisent surtout en Angleterre… Ils sont apparus dans les années 1980…

 

7.4.6. L’imbrication des objectifs des acteurs des forces du Mal

Dans notre cosmos, tout réagit sur tout, mais chacun n’a qu’une conscience très partielle des relations qui le mettent en rapport avec les autres entités du cosmos

En cette période de l’âme de conscience, il faut absolument que l’homme se réapproprie la vision globale du projet du Démon solaire, qui n’est rien moins que la destruction du Moi et de l’âme humaine. Rudolf Steiner a parlé de notre époque avec une extrême gravité, car l’homme, qui est tombé trop bas dans le matérialisme et l’absence de spiritualité, n’est pas sûr de pouvoir sortir vainqueur de cette lutte contre le Mal.

 

7.5 Le passage de l’humanité par un ‘‘état d’impuissance totale’’

Rudolf Steiner a indiqué que, suite à son incarnation physique au début de l’ère chrétienne, le Christ réapparaîtrait sous forme éthérique dans le monde astral (et non pas dans le monde physique) et qu’il appartiendrait alors aux hommes de faire la démarche volontaire pour le rencontrer sur le plan astral…Cette rencontre est cependant précédée d’une épreuve qui consiste pour chaque homme à passer par une étape d’impuissance totale par rapport à ses meilleurs aspirations, où tout ce qui vient du passé doit être réduit à zéro et où il doit trouver sa force et sa totale liberté à partir de ce néant. Il doit vivre cette expérience d’impuissance sans sombrer dans le désespoir puis  passer par une résurrection à partir de cet état d’impuissance. La science de l’esprit est destinée à le préparer à ces expériences (voir le livre de S. Prokofieff…)…

Les peuples dans leur ensemble sont devenus ‘‘esclaves’’ par le biais d’une mondialisation bien orchestrée qui a spécialisé les grandes régions de la planète dans la production de tel ou tel bien pour le monde entier, et a encouragé les migrations des paysans vers les villes, rendant toute la civilisation d’une extrême fragilité. Ainsi les peuples ont perdu progressivement leur autonomie dans les domaines les plus fondamentaux : la nourriture, le vêtement, l’énergie, la monnaie

Un deuxième phénomène qui concourt à la privation de liberté du plus grand nombre est la centralisation des décisions et des moyens, que réalise la concentration des organisations étatiques et économiques

Un autre aspect très inquiétant est la perte rapide de confidentialité de la sphère privée de l’individu

Les forces adverses provoquent actuellement, au niveau de l’ensemble de l’humanité, une situation qui finit par détruire la cohérence entre nos pensées et nos sentiments d’une part, nos actes volontaires d’autre part. Nous sommes de plus en plus obligés d’agir contre la voix de notre conscience, qui est notre ‘‘boussole morale’’. Le carcan des contraintes auxquelles nous sommes soumis, et qui paraissent insurmontables, est sans limite…

Autrefois, quand les hommes n’avaient pas encore développé la pensée intellectuelle, il était normal que leurs chefs les conduisent en agissant directement sur leur volonté. Aujourd’hui il n’en est plus ainsi : les hommes doivent eux-mêmes diriger leur propre volonté à partir de leurs pensées. Le Nouvel Ordre Mondial tente de contourner cette difficulté en essayant de manipuler directement la pensée des gens pour que ceux-ci n’éprouvent plus d’incohérence entre ce qu’ils pensent et les actes que le gouvernement mondial veut leur voir exécuter. D’où les divers programmes de contrôle de la pensée, barbares ou subtils et discrets, qui ont été successivement mis en œuvre et affinés depuis au moins un siècle.

Un outil fondamental pour ne pas désespérer dans l’état d’impuissance totale est la science de l’esprit de Rudolf Steiner. Contrairement à l’idéologie du Verseau, la science spirituelle d’orientation anthroposophique ne promet absolument pas des lendemains qui chantent, surtout dans l’ambiance de ‘‘petite Apocalypse’’ où nous avons l’impression de nous enfoncer. Elle donne par contre les enseignements qui permettent de comprendre la longue évolution, passée et à venir, de l’humanité, y compris ses périodes de ‘‘tribulations’’.

p. 13/14 - Les ‘‘projets noirs’’ - Chemtrails. Les tracés de la mort

 

7.6 Quelques conseils en guise de conclusion

 

En face du Mal, il faut tout d’abord éviter le réflexe de se mettre la tête dans le sable ou même de ne s’intéresser qu’aux choses ‘‘positives’’. On ne ferait que lui permettre de progresser sans contrainte sur sa lancée.

Au contraire, le travail de l’âme de conscience est de tout faire pour identifier le Mal pour le démasquer, afin d’enrayer son action.

Il faut en même temps vaincre les sentiments de peur et de haine que cherche à nous inspirer le Mal, qui s’en nourrit sur le plan suprasensible.

Dans les situations d’’’impuissance totale’’ il ne faut pas désespérer, mais compter sur l’action du Christ.

Comme les périodes de chaos ne s’arrêteront pas tant que l’homme ne se sera pas libéré de l’emprise de la phase de matérialisme par laquelle il a dû passer, il faut absolument étudier et diffuser la science de l’esprit, qui permet de retrouver un chemin du monde spirituel qui convient à notre époque et nous fait prendre la mesure du peu de connaissances véritables que nous avons sur nous-mêmes et sur l’ensemble du cosmos si nous nous en tenons à une vision matérialiste.

Ceci concerne tout particulièrement les membres de la société civile. Ce ne sont pas les anthroposophes, mais d’autres forces michaëliques, qui sont à l’origine des mouvements qui ont fait émerger cette société civile et ont commencé à faire prévaloir l’autonomie de la sphère culturelle face à l’hégémonie des sphères économique et politique. Dans l’espace de liberté ainsi créé, c’est maintenant le rôle des anthroposophes de diffuser le contenu spirituel qui permet de dépasser l’aspect seulement ‘‘humaniste’’ des idéaux des différents mouvements de la société civile. Ceux-ci doivent savoir qu’ils évoluent dans un contexte cosmique et non pas seulement humain.

L’anthroposophie se doit en particulier de diffuser largement dans la société civile les informations données par R. Steiner sur la triarticulation sociale, qui sont valables pour les quelques siècles à venir. Le livre de Nicanor Perlas cité en bibliographie est une première étape ; dans son prochain livre, Nicanor parlera ouvertement de l’esprit, alors qu’il avait évité de le faire pendant les 33 ans où il a milité dans les mouvements sociaux. Dans le pays où a été proclamée pour la première fois la formule complète ‘‘Liberté, Egalité, Fraternité’’, il est indispensable maintenant d’éliminer les contradictions dont elle était entachée de par son incomplétude, en lui apportant les compléments de la triarticulation sociale qui la rendent vraiment intelligible :

           

            La Liberté            dans la sphère spirituelle, culturelle (qui définit les valeurs des autres sphères)

            L’Egalité              dans la sphère politique, juridique

            La Fraternité      dans la sphère économique.

Vis-à-vis de la nature, l’homme a accumulé une très lourde dette après tous les dommages qu’il lui a causés. Il faudrait suivre les indications de Rudolf Steiner qui demandait à chacun de se sentir personnellement responsable d’une petite parcelle de l’espace rural, que ce soit par l’entretien d’un jardin, d’un cours d’eau, d’un bois, d’un paysage ou par l’aide manuelle ou financière à une ferme qui prend soin de la nature et des animaux. Dans ce domaine le chômage n’est pas à craindre car il faudra beaucoup de bras et de bonnes volontés pour refaire de la Terre un Jardin.                                                                                                                                 

 

Bibliographie complémentaire

… Dr BEGICH Nick, MANNING Jeane  Les anges ne jouent pas de cette HAARP (1995/2003) 390p Editrice Louise Courteau, Québec

BEN PERI               L’empreinte du diable (2003) 280p Truth Publishers [sur Echelon, Carnivore, etc]…

Collectif d’auteurs  Le livre jaune n°5 (1997  ?) 330p, Le livre jaune n°6 (2000) 440p Editions Félix [sur les sociétés secrètes]…

FILTERMAN Marc Les armes de l’ombre. Des tempêtes pas naturelles…  (2001) 190p Carnot…

ICKE David            Le plus grand secret Tomes I (410 p) et II (380 p) (1999/2001) Editrice Louise Courteau, Québec…

MEYSSAN Thierry 11 septembre 2001. L’effroyable imposture (mars 2002) 250p Le Pentagate (juin 2002) 180p Carnot

NENKI                    Chemtrails. Les tracès de la mort (2003) 147p Editrice Louise Courteau, Québec

PERLAS Nicanor   La société civile : le 3ème pouvoir. Changer la face de la mondialisation (2000/2003) 330p Ed. Yves Michel (Souffle d’Or)

SIMON Sylvie, Dr VERCOUTERE Marc  Le vaccin anti-Hépatite B en question. Les coulisses d’un scandale (2001) 280p marco pietteur

VANQUELEF Geneviève & DRAGONERA Jean  Dossiers brûlants inédits (2000) 310p, Invasion secrète T.1 (1995) 250p, T.2(1996) 280p  

                              Catalogue et diffusion : Geneviève Vanquelef, 12 av. du Vallespir, 66700 Argelès-sur-mer…

Revue EFFERVESCENCES     51 route d’Espagne, 31100 Toulouse (disponible en kiosque)

Revue NEXUS                       Editions MOAN, Le peuch, 24580 Plazac (disponible en kiosque)

Revue TOP SECRET                             Eden Edition, 29 rue St Fargeau, 75020 Paris (disponible en kiosque)s

Aspects spirituels du problème du mal et des confréries occultes (auteurs anthroposophes) :

LAZARIDES Christian                          Articles dans la revue ESPRIT DU TEMPS N° 3 automne 1992 p 70-87 Fraternités occultes et politique mondiale ; N° 29 printemps1999 p 84-104 et N° 30 été 1999 p 21-43 Les éclipses de l’été 1999 et l’Les éclipses de l’été 1999 et l’hypothétique culmination michaëlique ;  N° 31automne 1999 p 70-108  Une illustration de la guerre occulte actuelle ; N° 33 printemps 2000 p 87-105 Droits de réponse.

PROKOFIEFF Serge O.  La rencontre avec le Mal et la victoire remportée sur lui grâce à la science de l’esprit. La pierre de fondation du Bien. Le bolchévisme, principe d’initiation du Mal  (1998/2001) 80p Société Anthroposophique, Branche Paul de Tarse

STEINER Rudolf     Lucifer et Ahriman (1919) EAR ; Symptômes dans l’histoire (1918) Triades ; Les exigences sociales fondamentales de notre temps (1918) Dervy ; La chute des esprits des ténèbres (1917) Triades ; Derrière le voile des évènements (1917) Triades ; La légende du Temple et l’essence de la Maçonnerie (1904-1914) Novalis ; La liberté de penser et les mensonges de notre époque (1916) Triades ; Les arrière-plans spirituels de l’histoire contemporaine (1916) EAR ; Les dangers d’un occultisme matérialiste (1915) Triades. 

p. 14/14 - Les ‘‘projets noirs’’ - Chemtrails. Les tracés de la mort

 

 

 

 

 

Retour ACCUEIL     Retour ANTHROPOSOPHIE       Retour ESSENTIEL