Retour Accueil    Retour SOMMAIRE  Retour Beaux Textes       Retour Textes choisis reliés à l'anthroposophie

 

 

LA FIN D'UNE VIE

 

 

            LE TEXTE ATTRIBUE À WILLIAM BLAKE QUE JE PRÉFÈRE :

 

Comme un voilier part dans la lumière du matin

Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.

Quelqu'un à mon côté dit :
"Il est parti !"
Parti ? Vers où ?
Parti de mon regard, c'est tout...

Son mât est toujours aussi haut,
sa coque a toujours la force de porter sa charge humaine.
Sa disparition totale de ma vue est en moi,
pas en lui.

Et juste au moment où quelqu'un près de moi dit : "Il est parti !",
il en est d'autres qui, le voyant poindre à l'horizon et venir vers eux,
s'exclament avec joie :
"Le voilà !"...

C'est cela la mort.

(Attribué à William Blake)

 

 

Une très belle musique (musique Celte) pour accompagner : The book of secrets par Loreena McKennitt - titre : Prologue (4'29'')

La vidéo qui présente cette musique est d'une qualité exceptionnelle : http://www.youtube.com/watch?v=o5VEjeQSVPE&feature=share

 

 

 

 

 

 


AUTRES TEXTES

À ceux que j'aime... et qui m'aiment

« Prière amérindienne »

Quand je ne serai plus là, lâchez-moi !
Laissez-moi partir
Car j'ai tellement de choses à faire et à voir !
Ne pleurez pas en pensant à moi !
Soyez reconnaissants pour les belles années
Pendant lesquelles je vous ai donné mon amour !
Vous ne pouvez que deviner
Le bonheur que vous m'avez apporté !
Je vous remercie pour l'amour que chacun m'a démontré !
Maintenant, il est temps pour moi de voyager seul.
Pendant un court moment vous pouvez avoir de la peine.
La confiance vous apportera réconfort et consolation.
Nous ne serons séparés que pour quelques temps !
Laissez les souvenirs apaiser votre douleur !
Je ne suis pas loin et la vie continue !
Si vous en avez besoin, appelez-moi et je viendrai !
Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je sera là,
Et si vous écoutez votre cœur, vous sentirez clairement
La douceur de l'amour que j'apporterai !
Quand il sera temps pour vous de partir,
Je serai là pour vous accueillir,
Absent de mon corps, présent avec Dieu !
N'allez pas sur ma tombe pour pleurer !
Je ne suis pas là, je ne dors pas !
Je suis les mille vents qui soufflent,
Je suis le scintillement des cristaux de neige,
Je suis la lumière qui traverse les champs de blé,
Je suis la douce pluie d'automne,
Je suis l'éveil des oiseaux dans le calme du matin,
Je suis l'étoile qui brille dans la nuit !
N'allez pas sur ma tombe pour pleurer
Je ne suis pas là, je ne suis pas mort.

(Auteur inconnu)

 

 

- Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j'habiterai dans l'une d'elles, puisque je rirai dans l'une d'elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles…

- Et quand tu seras consolé… tu seras content de m'avoir connu.

Le petit prince(CHAPITRE XXVI)

A.   de Saint Exupéry

 

 

Prière de Charles Péguy

Prière de Charles Péguy

La mort n’est rien
Je suis seulement passé dans la pièce d’à côté
Je suis moi, vous êtes vous.
Ce que nous étions les uns pour les autres, nous le sommes toujours.
Donnez le nom que vous m’avez toujours donné.
Parlez-moi comme vous l’avez toujours fait.
N’employez pas un ton différent, ne prenez pas un air solennel ou triste.
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Priez, souriez, pensez à moi, priez pour moi.
Que mon nom soit toujours prononcé comme il a toujours été, sans emphase
D’aucune sorte, sans une trace d’ombre.
La vie signifie ce qu’elle a toujours signifié.
Elle est tout ce qu’elle a toujours été. Le fil n’est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de votre pensée simplement parce que je suis hors de votre vue ?
Je vous attends. Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin.
Vous voyez, tout est bien.
Ceux que la mort emporte ne nous quittent pas.
Ils restent…
Où sont-ils ?...Dans l’ombre !
Oh non, c’est nous qui sommes dans l’ombre !
Eux sont à côté de nous, sous le voile, plus présents que jamais.
Nous ne les voyons pas parce que le nuage obscur nous enveloppe.
Mais eux nous voient. Ils tiennent leurs beaux yeux pleins de gloire arrêtés sur nos yeux pleins de larmes.
Les morts sont invisibles, mais non pas absents…
La mort ne les a ni éteints, ni éloignés, ils sont vivants près de nous…
Heureux, transfigurés et n’ayant perdu dans ce changement glorieux ni une délicatesse de leur âme, ni une tendresse de leur cœur, ni une préférence de leur Amour, ayant, au contraire dans ses profonds et doux sentiments, grandi de cent coudée...

 

 

 

 

Ceux qu’on aime, ne nous laissent, ne nous quittent pas.

 
Ceux qu’on aime, ne meurent pas.
Ceux qui nous ont donné au matin de la vie comme une promesse,
Ceux qui nous ont tenu la main, guidés vers la confiance,
Ceux qui nous comblaient de biens, d’amour et de tendresse.
Ceux qu’on aime, ne nous laissent, ne nous quittent pas.

 
Ceux qu’on aime, ne meurent pas.
Ceux, avec qui on a marché, pas à pas solidaires,
Ceux, avec qui on a flanché, reparti de plus belle,
Ceux, avec qui on a gagné des sommets de lumière.
Ceux qu’on aime, ne nous laissent, ne nous quittent pas.


Ceux qu’on aime, ne meurent pas.
Ceux, avec qui on a vécu, à la joie, à la peine,
Ceux, avec qui on a tenu, debout dans la tourmente,
Ceux, avec qui on y a cru, jusqu’au bout de nous mêmes.
Ceux qu’on aime, ne nous laissent, ne nous quittent pas.


Ceux qu’on aime, ne meurent pas.
Ceux, avec qui on s’est juré des matins de promesses,
Ceux, avec qui on a lutté, pour que ces jours se lèvent,
Ceux, avec qui on a trinqué, aux jours, aux soirs de liesse.

Ceux qu’on aime, ne nous laissent, ne nous quittent pas.

Ceux qu’on aime, ne meurent pas.


Guy KELLER

 

Lu aux liens ici et .

 

Un superbe diaporama (à télécharger gratuitement, avec de préférence Microsoft Office PowerPoint) : 

À travers le deuil, la vie... (Ce diaporama est extrait du site de la petite douceur.org)

"Ce diaporama, unique en son genre, a été conçu afin d'apporter espoir et réconfort à toutes les personnes touchées par le décès d'un être cher ou encore à celles qui, tout simplement, désirent apprivoiser ce qui se passe sur l'autre versant des cimes, derrière les étoiles..." De nombreux textes y sont remarquablement bien présentés.

 

Un site : Belles pages (quelques suggestions de belles pages qui peuvent être ajoutées à la célébration)

 

Site pour aider : http://papidoc.chic-cm.fr/

GÉRONTOLOGIE EN INSTITUTION 
Lu dans ‘‘Objectif prévention’’
… Un autre site profondément humain livre un tas d’articles sur comment prendre soin de la personne âgée avec ou sans troubles cognitifs.
Ce site est dédié aux intervenants de première ligne, ceux dans le eu de l’action.
On put y lire le très beau texte de Monique Zambon, « Paroles des mains » : 
« Si on soigne la personne âgée, mais si on oublie de soigner le lien avec lequel elle se relie à des personnes significatives, la relation est souvent blessée. »
D’autres pages portent sur l’approche gérontologique, la maladie dAlzheimer, une architecture prophétique et des activités d’éveil.
On y trouve même une bande dessinée sur des abus possibles et qui peut servir d’exercice lors de formation…
http://papidoc.chic-cm.fr/

(cité au lien :http://www.asstsas.qc.ca/Documents/Publications/Repertoire%20de%20nos%20publications/OP/op264032.pdf)

 

Autre site pour aider : defunt.be

"Une formule originale pour adresser ses condoléances."

 

Autre site : Comment mourir ? : www.mourir.ch

Réponses et points de vue de l'anthroposophie

 

DEUX ASSOCIATIONS POUR AIDER LES PERSONNES DEVENUES VEUVES OU VEUFS :

 

- Association "DIALOGUE & SOLIDARITÉ" : N° Vert 0800 49 46 27

Site : http://www.dialogueetsolidarite.asso.fr/

Après le décès d’un conjoint : un espace d’accueil et d’écoute :

Fondée par l’OCIRP en 2004 (Organisme commun des institutions de rente et de prévoyance) "Dialogue & Solidarité" est un lieu de parole et d’écoute après le deuil d’un conjoint, d’un concubin ou d’un partenaire de Pacs.

Être accompagné après un veuvage.
Le deuil d’un conjoint est toujours une période difficile. Dans un premier temps, il faut régler une foule de problèmes pratiques, administratifs, financiers… Puis on se retrouve seul, face à un grand vide. Un moment où il ne faut pas hésiter à se faire aider.

 

 

 

- Fédération "FAVEC" (Fédération des associations de veufs et veuves conjoints survivants) : N° Vert 0800 005 025

Site : http://www.favec.asso.fr/

« La FAVEC accueille, écoute, informe, accompagne les veuves, les veufs, les orphelins et défend leurs droits. Elle regroupe 94 associations départementales et 16 unions régionales.
Elle propose aux veuves et aux veufs plus de 1 000 points d'accueil et d'information sur le deuil et ses conséquences dans toute la France » 

 

 

 

- Fédération "VIVRE SON DEUIL" : Tél. 01 - 42 - 38 - 08 - 08

Site http://www.vivresondeuil.asso.fr/

Répertoire des association d'aide Lien : http://www.vivresondeuil.asso.fr/repertoire-des-associations-d-aide.html

 


VERS LA FIN D'UNE VIE

Extrait de "La structure sociale dans l'inde ancienne" (entretien avec Jaya SEKHAR) paru dans la revue Terre du Ciel n°12 page 43 à 50 :

"... L'inde ancienne divise l'existence en quatre périodes.

Dans la première on se développe, on se forme, on apprend. On l'appelle brahmacharya" parce qu'à cette époque on est célibataire.

On en sort en se mariant, en fondant une famille et exerçant un emploi par lequel on participe à la vie de la société. C'est la période pendant laquelle on rend à la communauté ce qu'on a reçu pendant la période précédente.... Cela va,  en gros, de vingt à cinquante ans.

Puis les enfants ont grandi, se sont mariés, se sont établis dans leur profession : alors, progressivement, on se retire de la vie active, et avec l'approche de la mort on devient plus conscient de mosksha, le grand but de la vie....

Mais ensuite, après avoir bien vécu comme on dit, naturellement on se met à penser davantage à Dieu et aux choses essentielles... Dans le cours naturel de cette évolution vient -en théorie du moins, et pour certains - le désir du renoncement, du détachement. L'homme et la femme quittent toute attache. Ils donnent leurs biens et partent sans idée de retour. Certains vont vivre seuls, errants ou fixés dans un ermitage. D'autres vont rejoindre l'ashram de leur maître et vivre en communauté près de lui. Ils vivront de dons. C'est l'état de sannyasa. Le sannyasa est un idéal très fort pour tout hindou. Le sannyasas est l'homme qui abandonne tout pour Dieu, tant son désir de Dieu est fort. C'est une vie très difficile, très exigeante, très réglementée en fait - ce n'est pas du tout la licence du bon vouloir qu'on imagine parfois - et le grihashta, l'homme qui fait fonctionner la société, lui doit son soutien..."

 

 

ET AUSSI...

- FEDERATION FRANCAISE DE CREMATION

 

AUTRE :

EXTRAIT D'UN LIVRE : "J'ai vécu après la mort" (Onzième chapitre) par Colette et Georges Tiret (Nigot Frères, éditeur) ici : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1398838828044.40440.1744496655&type=1

« Récit d'une femme qui raconte en "détails" sa "mort" et sa vie dans " l'au-delà"... son "jugement' auprès "d'entitées" astrales et sa vie dans l'autre-monde avec son âme-soeur... ce chapitre présenté maintenant est le 11° chapitre... où elle parle de son "retour" dans "ce monde-çi"... »

 

Une BD sur des abus possibles...
.. par négligence ou omission
Maltraitance : les abus par négligence ou omission
38 scènes de la vie quotidienne

Vous pouvez reproduire les "dessins à bulle" pour un usage non commercial,
mais la modification des textes des bulles n’est pas autorisée.

Sensibilisation à des abus par négligence ou omission pouvant être exercés à l’encontre des personnes dépendantes.
Documentation et scénarios : Monique Zambon.
Après un rappel des besoins essentiels de tous les êtres humains, nous vous proposons de voir trente huit scènes de la vie quotidienne, se déroulant du matin au soir, dans lesquelles vous devrez...

Analyser ce "qui ne va pas" dans l’attitude ou le comportement de l’intervenant (les éléments incorrects dans le cadre d’un projet axé sur le "prendre soin" de la personne)
Faire la synthèse de ce que serait la conduite adéquate (liste des interventions correctes dans le cadre d’un projet axé sur le "prendre soin" )
Sous le dessin vous sont proposées nos réponses... que vous ne regarderez qu’après votre moment de réflexion, bien sûr !

Ces réponses ne sont qu’indicatives. D’autres commentaires sont possibles... et leur développement vous appartient.

De même, d’autres situations peuvent être mises en scène, en utilisant l’observation au quotidien sur votre lieu de travail. Nous vous laissons le soin de les découvrir.
Ces scènes se déroulent en établissement ; mais des situations comparables peuvent survenir en accueil familial !

Nous remercions Monique Zambon, Aide

http://www.famidac.fr/article4327.html

Présenté aussi au lien : http://papidoc.chic-cm.fr/ ou http://papidoc.chic-cm.fr/400bd.html
Diaporama : http://papidoc.chic-cm.fr/40BDPrevenirMaltrait.pps

 

PAROLES DES MAINS par Monique ZAMBON
Parole des mains 
par Monique Zambon

À LIRE :

I - Le temps des soins relationnels au lien http://papidoc.chic-cm.fr/34parolemains.html
II - Le toucher dans la trame des jours au lien http://papidoc.chic-cm.fr/34parolemains.html
III - Le massage-communication au lien http://papidoc.chic-cm.fr/34parolemassage.html

 

 

MASSAGE EN FIN DE VIE

VIDÉO DE MARIE DE HENNEZEL :
Vidéo de Marie de Hennezel (9’05) 
‘‘Accompagner la personne âgée en fin de vie : tact et proximité’’
« Le massage c’est la part la plus agréable du soin, cela permet au soignant de faire quelque chose de bon, la personne âgée quant à elle, se sent res
pectée dans sa dignité surtout quand elle est très dépendante.

Cette expérience de l’accompagnement nous enrichit, nous humanise, nous devenons généreux, ouvert et plus compatissant. »

http://www.congres-toucher-massage.fr/2008-3/conferences-2008/accompagner-la-personne-agee-en-fin-de-vie-tact-et-proximite/

Notes à partir des informations données lors d’un stage de Marie de Hennezel pour aider au transit d’une personne en fin de vie…
Ce document est aussi présenté sur Facebook au lien :
https://www.facebook.com/actualites33/photos/a.505264212924864.1073741826.504771782974107/841599389291343/?type=3&theater

Téléchargeable au lien : http://www.conscience33.fr/massage_fin_de_vie.pdf

 

 

 

 

PRIERE DES MALADES

 

Lu au lien http://www.mariereine.com/prier-pour-la-guerison-dune-maladie/ :

Prier pour la guérison d’une maladie

Prions pour les malades

– Pourquoi ? Car Jésus nous le demande…
Car dans la Bible la mère de Jésus dit : “Faites tout ce qu’il vous dira.” (Jn 2, 5) Et Jésus nous dit : “Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création. (…) Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : (…) ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien.” (Marc 16, 15-18)

– Les apôtres aussi nous demandent de prier pour les malades
“Quelqu’un parmi vous est-il malade ? Qu’il appelle les anciens de l’Église, et que les anciens prient pour lui, en l’oignant d’huile au nom du Seigneur; la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera.” (Jc. 5,15)

– L’Eglise encore aujourd’hui nous demande de prier pour nos malades
“Non seulement la prière des fidèles qui demandent leur guérison ou celle d’un autre est louable, mais l’Eglise, dans sa liturgie, demande au Seigneur la santé des malades.”
Extrait de la doctrine de la Foi, le 14 septembre 2000, du Cardinal Ratzinger.

Dans l’obéissance osons prier pour les malades.

EXEMPLE DE PRIERE POUR DEMANDER LA GUERISON D’UNE MALADIE

« Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
Seigneur Jésus, Fils du Dieu vivant, viens nous recouvrir de ton Précieux Sang versé pour notre salut à la sainte Croix.
Jésus de Nazareth, prends autorité sur cette maladie _________ (nommer la maladie). Par le Précieux Sang de Jésus-Christ et par la puissance du Saint-Esprit, Seigneur Dieu guéris ce mal et chasse tout esprit de maladie.

Au nom de Jésus de Nazareth, je fais maintenant un signe de croix afin que Jésus-Christ fasse descendre dans les profondeurs de ton être toutes les grâces de guérison qu’il désire donner.
(Vous pouvez, si vous en avez, faire une onction d’huile sur la partie malade*.)

Que la puissance de la Résurrection de Jésus-Christ pénètre tout le corps, l’âme et l’esprit de ______ (dire le nom de la personne malade) et qu’il (qu’elle) soit rempli(e) de la Gloire de Dieu. Donne lui Seigneur le courage de surmonter cette épreuve et sois vainqueur du mal par le bien. (cf Rm 12, 21)

Seigneur Jésus, nous avons Foi en toi ! Que les dons du Saint-Esprit grandissent dans le coeur de ______ (dire le nom de la personne) Et que Dieu riche en miséricorde te bénisse !
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! »

Prière écrite par Thierry Fourchaud
Diffusion avec autorisation écclésiastique

—————-

– Il est bon de demander à un prêtre de faire cette prière sur le malade. S’il n’y a pas de prêtre, la Parole de Dieu propose d’appeler les « anciens », c’est à dire des personnes ayant une responsabilité d’Eglise. Vous pouvez aussi prier vous-même avec votre foi d’enfant car tous nous sommes invités à prier pour les malades.

– Important : il bon de rappeler qu’il existe ce merveilleux sacrement qu’est l’onction des malades. Nous vous invitons à vous demander, sous le regard de Dieu, si vous n’êtes pas appelé à le demander et le recevoir par les mains du prêtre.

– Vous pouvez commander l’huile de Saint Joseph ici pour accompagner votre prière

– Ayons un coeur d’enfant, simple et pauvre et mettons notre confiance en Dieu. Tous les malades ne sont pas forcément guéris physiquement, mais nous aurons prié, et Dieu agit toujours dans le secret du coeur.

Que Dieu vous bénisse !

 

Onction des malades

L'onction des malades est un sacrement des Églises catholique romaine, orthodoxes de tout genre, et anglicanes par lequel celui qui souffre est confié à la compassion du Christ. L'onction est faite avec une huile bénite. ...

On parle aussi de sacrement des malades.

L'onction n'est donc plus le sacrement des malades en danger de mort mais un sacrement de tous les malades graves, avec l'aide du prêtre et des proches du malade, sans que le sens du sacrement (rétablissement ou accompagnement spirituel) soit clairement déterminé. L'onction des malades peut naturellement être répétée (alors que l'extrême-onction était plutôt considérée comme un sacrement unique — comme le mariage - quoiqu'il pouvait être répété dans le cas où la personne, guérie, se trouvait de nouveau en danger de mort du fait d'une autre maladie ou accident).

(source https://fr.wikipedia.org/wiki/Onction_des_malades)

 

 

Le sacrement des malades

La visite aux malades, la communion des malades, l’onction des malades, le viatique, la recommandation des mourants sont autant de « signes particuliers proposés aux malades qui attestent d’une manière spéciale l’amour de Dieu pour lui et agissant en lui : les sacrements. » Rituel Sacrements pour les malades n°14

L’onction des malades

Appelé autrefois l´extrême-onction, comprise ou sacrement des mourants, l’onction des malades est, depuis Vatican II, comprise comme étant un sacrement de vie.
C´est le sacrement de la présence du Seigneur à nos côtés dans les moments d´épreuve que sont la maladie ou la vieillesse. La célébration de ce sacrement consiste en l’onction d’huile bénite sur le front et en l’imposition des mains. Consacrée par l’évêque lors de la messe chrismale annuelle, l’huile dite des malades apporte force et douceur. Elle pénètre la peau, répand sa bonne odeur, fortifie le corps. Voici les mots qui accompagnent l’onction avec l’huile sainte sur le front et dans les mains des malades :

« Par cette onction sainte, que le Seigneur en sa grande bonté
vous réconforte par la grâce de l’Esprit Saint. Ainsi, vous ayant libéré de tous péchés, qu’il vous sauve et vous relève. »

Rituel Sacrements pour les malades N° 129

(source http://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/les-sacrements/le-sacrement-des-malades/)

 

 

   Retour Accueil    Retour SOMMAIRE  Retour Beaux Textes       Retour Textes choisis reliés à l'anthroposophie